-- -- -- / -- -- --
Nationale

Ouvertures des frontières post-confinement:Que décideront les autorités ?

Ouvertures des frontières post-confinement:Que décideront les autorités ?

Depuis le 17 mars, les autorités algériennes ont décidé de la fermeture de toutes des frontières terrestres avec les pays voisins et la suspension de toutes les liaisons maritimes dans le cadre du plan de lutte contre le coronavirus.

La question de l’ouverture de ces frontières est plus que jamais à l’ordre du jour, surtout que plusieurs pays annoncent déjà l’ouverture des frontières comme c’est le cas des pays de l’Union Européenne.
Du côté algérien la question n’est pas encore tranchée et aucune date n’est fixée bien que les services consulaires de quelques ambassades ont repris du service.
Les autorités devront se prononcer prochainement sur la question. La décision de la réouverture des frontières est attendue avec impatiences, notamment par la communauté algérienne à l’étranger qui s’impatiente de retrouver les siens.

Si certains pays annoncent déjà l’ouverture de l’espace aérien et ont établi une liste des pays dont les voyageurs seront admis, l’Algérie ne s’est pas encore fixée. 
A plusieurs reprises des dates de la réouverture de l’espace aérien et la reprise des vols ont été relayées ici et là, poussant les autorités du pays à réagir.
La présidence a  affirmé, dans un communiqué, que la décision de reprises est une question souveraine. Le ministre des Transports avait de son côté affirmé que la décision dépendra surtout de l’évolution de la situation épidémiologique dans le pays et dans le monde.

Dans l’autre rive de la méditerranée, les choses se précises. A partir du 1er juillet, les voyageurs de plusieurs pays seront admis. Les pays européens doivent se prononcer sur une proposition de liste d’une quinzaine d’États dont les voyageurs seront admis dans l’Union à partir du 1er juillet. La liste exclut les États-Unis, très touchés par la pandémie, et inclut la Chine sous condition.

L’Algérie figure quant à elle parmi les pays dont les voyageurs seront autorisés à entrer dans l’espace européen, en plus de treize autres pays (Australie, Canada, Géorgie, Japon, Monténégro, Maroc, Nouvelle-Zélande, Rwanda, Serbie, Corée du Sud, Thaïlande, Tunisie, Uruguay et la Chine).

L’Algérie appliquera-t-elle le principe de réciprocité en acceptant d’accueillir les voyageurs venant de l’Union Européenne ? Les algériens résidant dans des pays de l’UE ont exprimé leur souhait de voir l’espace aérien ouvert. Certains d’entre eux ont même réservé leur billet d’avion pour ce mois de juillet dans l’espoir de pouvoir rejoindre le pays.

Des pays voisins ont aussi décidé d’ouvrir les frontières. Après trois mois de confinement, la Tunisie a ouvert ses frontières hier. Ce pays avec comme ressource essentielle, le tourisme, se dit prêt à accueillir les touristes de nouveau. Les visiteurs sont cependant classés dans deux catégories : des pays classés dans la liste verte et d’autres dans la liste orange. 

L’Algérie, un des gros marché de tourisme pour le pays est classée dans la liste rouge, selon les précisions du ministère de la Santé du pays à un média étranger. Pour l’Algérie, les autorités trancheront dans les prochains jours sur la question au moment où les compagnies aériennes se disent prêtes pour reprendre les liaisons entre l’Algérie et d’autres pays et n’attendent que le feu vert des autorités. 
 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email