-- -- -- / -- -- --
Nationale

JM d’Oran: la fête hors du stade

JM d’Oran: la fête hors du stade

Les Oranais, qui n’ont pas eu la chance d’avoir des billets d’accès au nouveau complexe olympique d’Oran Miloud Hadefi pour assister à la cérémonie officielle d’ouverture de la 19è édition des Jeux méditerranéens, ont quand même fait le déplacement aux abords du stade pour célébrer à leur façon l’entame de cet événement.

Musique, chant et danse étaient au menu pour manifester la joie de voir la Bahia accueillir cet événement sportif majeur. C’est ce qu’a constaté le Jeune Indépendant aux alentours du complexe olympique.

L’organisation des Jeux méditerranéens dans leur ville n’a pas laissé les Oranais indifférents, et cela c’est reflété par leur engagements, corps et âme pour réussir l’organisation, chacun à sa façon et selon ses moyens.

Dès 17h, toutes les routes menant au stade étaient bondées. De tous les âges, des milliers de citoyens se sont regroupés tout au long des portes d’accès du complexe. Le drapeau national omniprésent. Les Oranais étaient déterminés à montrer leur fierté d’accueillir les JM et surtout leur volonté de participer à la réussite de leur lancement.

Des familles entières, des jeunes et des moins jeunes ont assisté émerveillés au lancement des festivités. Le grandiose spectacle pyrotechnique a enchanté la population oranaise. Smartphones fixés sur le ciel du stade, pour capturer cet instant magique, le sourire au visage, les citoyens ont  accompagné les feux d’artifices avec des « Hola », créant une ambiance qui n’envie rien à celle de l’intérieur du complexe.

Si les familles se sont contentées de contempler le spectacle et de prendre des photos ou enregistrer des vidéos, les jeunes quant à eux ont exprimé leur joie en chantant des chansons  de la région accompagnés par la traditionnelle « Derbouka ».

Assia 45 ans est venue au stade accompagnée de ses trois enfants, qui ont insisté à participer à cette fête. « Mes enfants ne m’ont pas laissé le choix, depuis trois jours, ils m’ont exigé d’être présents au stade pour prendre part à ces festivités », a-t-elle déclaré au JI, avouant qu’elle n’a pas regretté ce déplacement même si elle n’a pas trouvé de billets en vente pour accéder au stade.

Quant à Issam, ce jeune musicien de 23 ans qui a réussi à rassembler autour de lui une grande foule, attirée par la douceur de sa voix et l’ambiance qu’il a créée avec ses amis musiciens, il a affirmé que rendre les visiteurs heureux grâce à ces chansons, est sa manière pour participer à la réussite de l’ouverture des JM. « On était certains, moi et mes amis, qu’il y aurait énormément de monde à l’extérieur du stade, alors on a décidé de récompenser leur déplacement en leur offrant un menu varié de chansons algériennes », a expliqué ce jeune chanteur, ajoutant que par ce geste, lui est ses amis, contribuent à la réussite  de la grande fête d’El Bahia.

Même si des citoyens, qui n’ont pas pu accéder au stade avec leur billet, sont plaints de l’organisation, l’ambiance était festive et le spectacle au rendez-vous, au grand plaisir des Oranais, qui ont prouvé leur amour du sport, leur légendaire hospitalité, et surtout leur fierté d’appartenir à une ville enracinée dans l’histoire du pays et de la méditerranée.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email