Ouverture de la session criminelle à Béjaïa : 95 personnes en comparution devant la justice – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Ouverture de la session criminelle à Béjaïa : 95 personnes en comparution devant la justice

Ouverture de la session criminelle à Béjaïa : 95 personnes en comparution devant la justice

La première session criminelle de l’année judiciaire en cours a été inaugurée ce mardi à la cour de Béjaia. Au menu de cette session, le jugement de 52 affaires criminelles au cours de laquelle comparaitront 95 personnes dont 92 hommes et 03 femmes.

Parmi les personnes accusées, 46 sont arrêtées et se trouvent en détention, 30 autres en liberté provisoire et 19 autres toujours en fuite. Dans le détail, 15 affaires concernent les atteintes aux personnes dont les homicides, les agressions et coups et blessures, entre autres, 09 atteintes à l’économie et aux finances, 07 atteintes aux mœurs dont 04 viols et 03 atteintes à la pudeur, etc.

En outre, on retrouve 05 affaires de trafic de drogue (kif et substances psychiatriques), 01 affaire de faux et usage de faux, 04 affaires de terrorisme et enfin 05 autres affaires de d’incendies volontaires. Notons que les éléments de la 6ème sûreté urbaine ont arrêtés, ce lundi, 02 dangereux criminels recherchés par la justice. Selon la cellule de communication de la sûreté de wilaya, «ces derniers qui sont âgés de 23 et 29 ans font objet de plusieurs mandats d’arrêt pour leur implication dans plusieurs affaires dont le trafic de drogue». «Ils ont été présentés devant la juridiction compétente et ont été mis aux arrêts», ajoute la même source.

Pour leur part, les éléments de la police judiciaire de la 3ème sûreté urbaine et les éléments de la brigade anti-stups de la sûreté de wilaya ont mis fin aux agissements d’un individu âgé de 31 ans, impliqué dans une affaire de de possession et consommation de drogue. «L’individu a été interpellé à la cité des 600 logements d’Ihaddaden après une fouille au corps au cours de laquelle les policiers découvrent des barrettes de drogue dans ses poches», indique la cellule de communication de la sûreté de wilaya dans un communiqué de presse transmis à notre rédaction.  Il sera, ensuite, présenté devant le parquet et convoqué à une comparution immédiate et condamné à 18 mois de prison assortie d’une amende de 100 000 DA.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email