Outil de la guerre de 4e génération contre la Russie : Fondations et opposants en exil actionnés contre Moscou – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --
Monde

Outil de la guerre de 4e génération contre la Russie : Fondations et opposants en exil actionnés contre Moscou

Outil de la guerre de 4e génération contre la Russie : Fondations et opposants en exil actionnés contre Moscou

La Russie fait face à une guerre de 4e génération sans précédent. En effet, depuis une décennie déjà, les Occidentaux et plus précisément les Anglo-américains tentent par tous les moyens de déstabiliser la fédération russe en la désignant dans les doctrines stratégiques américaine, britannique et même de l’Otan comme un ennemi à endiguer et à affaiblir. 

Depuis l’opération spéciale russe en Ukraine qui a débuté le 24 février 2022, l’Occident intégral est passé à la vitesse supérieure dans sa stratégie anti-russe. De l’affaiblissement programmé, il engage tout un arsenal supposé aboutir au démantèlement du pays. Pour se faire, les Anglo-américains misent sur des Etats proxy, comme ce fut le cas auparavant avec l’Ukraine. Ces Etats vassalisés sont tous issus de l’ancien URSS et l’ex-Pacte de Varsovie. Outre les pays baltes et la Pologne, à la pointe des entreprises de déstabilisation anti-russes, Londres et Washington mobilisent désormais la Géorgie, une république transcaucasienne comme plateforme opérationnelle de subversion contre Moscou.

D’abord à travers des opposants planqués à l’étranger dont des oligarques, d’anciens hommes politiques, des journalistes ou philosophes. A leur tête Mikhaïl Khodorkovski, ancien PDG de la compagnie Loukos en exil à Londres depuis 2015 après sa libération de prison pour malversations, Gary Kasparov, ancien joueur d’échec, en exil depuis 2014 à New York, Ilia Ponomareyov ancien député de la Douma qui s’est réfugié en 2016 à Kiev ou Guenadij Gudkovs ancien homme politique et son fils Dimitri refugiés en Bulgarie. Ces opposants sont sous la protection des services secrets occidentaux et servent de tremplins dans une campagne qui visera les présidentielles en Russie prévues en mars 2024.

Des agences PR (relations publiques) britanniques et américaines s’attèlent à préparer via des chaines de télévision comme CNN et la BBC les narratifs et les éléments de langage de la propagande anti-russe en association ces opposants dans des débats et activités à l’occasion de des présidentielles. 

Autre tremplin, le centre « Reforum Space », qui selon la première page de son site internet, est « un espace de travail collaboratif destiné à ceux qui ont quitté la Russie et la Biélorussie en raison de leur position anti-guerre ou d’éventuelles persécutions pour leurs opinions politiques, ainsi qu’à ceux qui ont quitté l’Ukraine à cause de la guerre et qui y participent activement, dans des projets humanitaires, informationnels et autres pour soutenir leur pays ».

Toujours selon ce site, les centres Reforum Space opèrent dans cinq villes où s’est formée une importante communauté russophone, qualifiée d’anti-guerre, et qui en réalité est subversive, non russe et constituée majoritairement de personnes qui parlent la langue russe. Outre Tbilissi, la capitale de la Géorgie, nous retrouvons aussi la capitale allemande, Berlin, la capitale lituanienne Vilnius, Tallinn, la capitale de l’Estonie et Budva, une station balnéaire au Monténégro.

L’objectif général de ces espaces, selon le site de Reforum Space est « d’aider les personnes qui ont quitté leur pays à cause de la guerre et de la répression à s’adapter, à faire connaissance, à continuer à travailler dans un nouvel endroit, à développer et à créer des projets anti-guerre, à participer à des œuvres caritatives et à l’activisme ».

Il est à signaler que Reforum Space est partenaire du réseau mondial sponsorisé par les services secrets américains et britanniques, la Free Russia Fondation, qui s’est réuni à Prague entre le 03 et le 24 juillet 2022, et qui a stipulé dans sa déclaration finale « nous appelons les élites nationales et régionales à lancer immédiatement la création de gouvernements/administrations nationales de transition (sur leur propre terre ou, si cela n’est pas possible, alors en exil), sur la base du fait que l’exécutif actuel les autorités représentent les intérêts du centre impérial, et non les peuples indigènes et les régions colonisées ».

Le principal bailleur de fonds du centre est l’ambassade britannique en Géorgie. Ainsi, le centre est utilisé par les services spéciaux britanniques pour mettre en œuvre des projets anti-russes dans les pays du Caucase et d’Asie centrale. 

L’Association se présente comme un rassemblement de résidents russophones de Tbilissi opposés à la guerre en Ukraine. Reforum Space Tbilissi, au contraire, offre une plateforme aux déserteurs, aux opposants, aux journalistes et aux pseudos opprimés. Cette armée d’opposants organise de propagande anti-russe, et forme des saboteurs qui s’engagent dans des actions terroristes à l’intérieur du territoire notamment en soutien à l’Ukraine.

Ainsi, la subversion occidentale est à son paroxysme pour abattre la Fédération de Russie et fractionner le pays en plusieurs entités. Le Reforum Space n’est qu’un outil supplémentaire dans cette entreprise de l’Occident intégral dans cette guerre de 4ème génération. 

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email