-- -- -- / -- -- --
Nationale

Ould Khelifa accuse certains partis de véhiculer des discours alarmistes

Ould Khelifa accuse certains partis de véhiculer des discours alarmistes

Le président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Mohamed-Larbi Ould Khelifa, a reproché aux médias et à certains partis politiques de répandre des propos alarmants sur la conjoncture économique actuelle marquée par la baisse des prix du pétrole.

Dans son allocution de clôture de la session d’automne de l’APN, Ould Khelifa a accusé certains partis de tenir des discours partisans et médiatiques en brandissant l’épouvantail de la crise économique qui, selon lui, « ne constituent nullement une approche utile pour faire face aux répercussions de la chute des prix des hydrocarbures sur les marchés internationaux.

« Il y a des indices prometteurs d’une concrétisation de la relance industrielle à moyen terme, en plus du secteur touristique », a-t-il assuré, estimant que ce dernier commence à s’élargir et à se moderniser selon les normes internationales.

« Elever les valeurs du travail et de la perfection et encourager le secteur public et privé à créer la richesse sont autant de capacités qui s’offrent à l’Algérie pour passer du développement fondé sur les finances publiques à une économie de croissance et du tout-importation à l’exportation et au positionnement sur les marchés internationaux afin de se hisser au niveau des pays émergents », a-t-il encore ajouté.

Le président de l’APN, qui tente de rassurer l’opinion publique sur les retombées de la crise pétrolière sur le plan économique et sociale, et de justifier en même temps l’amenuisement des recettes budgétaires de l’Etat généré pendant les années fastes où le pétrole se vendait à plus de 100 dollars, a relevé que « l’Algérie a pris de nombreuses mesures préventives dont celle de se débarrasser de manière anticipée d’une dette qui a pesé lourdement sur notre pays ».

Il a affirmé en outre que les pouvoirs publics ont investi des budgets colossaux dans les infrastructures de base et dans les établissements de formation, dans l’emploi, le logement, la santé et la protection sociale, comme elle a engrangé des réserves en devises pour faire face aux éventuelles difficultés budgétaires. 

Le président de l’APN a ajouté, par ailleurs, que l’Algérie dispose de grandes capacités pour faire face aux conséquences de la baisse des prix des hydrocarbures. « Comme le peuple a vaincu seul le terrorisme et défendu l’existence même de la République en payant un lourd tribut, il dispose aujourd’hui de grandes capacités qui ont besoin d’être investies », a-t-il conclu.

Le président de l’APN a salué à cette occasion l’Armée nationale populaire pour l’action préventive et anticipative » qu’elle accomplit à travers tout le pays et aux frontières. Il a rappelé les positions de l’Algérie concernant les évènements que connaissent la région et le monde.

« Ce sont là des positions constantes qui consistent en le respect de la souveraineté des Etats et la non-ingérence dans leurs affaires intérieures et leur droit inaliénable à l’autodétermination, et aider à concrétiser la sécurité et la stabilité dans notre environnement géopolitique et la résolution des conflits par le dialogue », a-t-il affirmé.

Dans ce sens, il a noté le rôle « efficace » que joue l’Algérie au sein des organisations régionales et internationales afin de résoudre les conflits, notamment dans les pays frontaliers (Mali, Libye).

Il a réitéré aussi la position « inaliénable » de l’Algérie quant au droit du peuple palestinien à instaurer son Etat national avec El-Qods El-Charif pour capitale. Il a également réaffirmé le soutien de l’Algérie au droit du peuple sahraoui à l’autodétermination pour mettre un terme à la dernière colonie en Afrique.

Concernant le terrorisme, Ould Khelifa a indiqué que ce fléau « constitue l’ennemi réel de l’Algérie et de tous les peuples épris des valeurs de la paix qui menace les personnes, les groupes et les pays », ajoutant que l’Algérie a appelé tous les Etats du monde à intensifier leurs efforts afin de l’acculer et de l’exterminer en asséchant les flux de financement, en ôtant la couverture de l’islam et en luttant contre l’extrémisme.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email