-- -- -- / -- -- --
Nationale

Ould Abbès : «Les législatives vont baliser la voie de la présidentielle de 2019»

Ould Abbès : «Les législatives vont baliser la voie de la présidentielle de 2019»

Le SG du FLN, Dr Djamel Ould Abbas, a réuni jeudi dernier Ain Témouchent, les candidats du FLN pour la région ouest du pays en attendant le prochain celui prévu aujourd’hui à Médéa pour les candidats du centre.

Revenant sur l’opération liée à la confection des listes de candidats et les choix portes sur certains candidats sujets à caution, Ould Abbas persiste et signe. Il a même exprimé sa fierté des listes électorales de son parti et a réaffirmé qu’il était le premier responsable de leur confection de Maghnia à Tébessa et de Tizi-Ouzou à Tamanrasset : « J’ai travaillé avec les membres du BP et je les ai écoutés.

J’ai rencontré les mouhafedh qui nous ont donné leurs avis chacun concernant sa wilaya. J’assume pleinement les choix qui ont été fait de façon transparente et démocratique, le temps des opportunistes est terminé », dit-t-il. Selon Ould Abbes 70 % des candidats sont des universitaires, des médecins, des recteurs, mais il y a aussi sur les listes des fellahs, des travailleurs des jeunes.

Le choix de la majorité de candidats issu du monde universitaire se justifie, selon Dr Ould Abbes, par la nature de la mission du député qui est « de légiférer pour faire tourner la machine étatique ».

Pour le patron du FLN il existe dans les listes un souci d’équilibre, en rapport avec la qualité de militant : « 74 députés sur 218 ont été reconduits, 130 femmes, 119 membres du CC, 37 mouhafedhs », détaillera-t-il affirmant que « les citoyens sont très contents de voir de nouveaux visages sur les listes du FLN ». Reprenant a son compte ce choix et sur sa responsabilité dans le choix des listes, il affirme : « si on gagne on est tous gagnants, si on perd je suis le seul perdant ».

Le SG du FLN s’est ensuite adresse aux candidats pour leur adresser un message politique et pour bien leur montrer que cette élection est directement liée a celle de la présidentielle de 2019 : « les législatives du 4 mai vont baliser la voie à la présidentielle de 2019. Nous avons réussi à barrer la route à ceux qui voulaient faire intrusion à travers le Parlement pour se positionner en force en prévision de la présidentielle de 2019 le FLN est pur et dur » soulignera-t-il.

« c’est le FLN qui avait proposé en 1999 la candidature de Bouteflika à la présidence de la République. Quatre mandats, pourquoi pas un cinquième et un sixième. Jusqu’à maintenant, il a donné sa vie et sa santé pour ce pays. Que Dieu lui prête longue vie ! », a lancé le SG du FLN.

A la fin de son intervention, il demandera aux 52 têtes de listes d’occuper le terrain pour faire face au mécontentement grandissant en organisant des sorties de proximité et des rencontres avec les militants. Ainsi, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Tahar Hadjar, s’est déplacé à Tiaret en tant que tête de liste FLN dans cette wilaya.

A Alger, le candidat surprise du FLN, Sid Ahmed Ferroukhi, entame une tournée à travers les mouhafadhas de la capitale. Il a déjà rencontré les cadres et les militants d’El-Harrach.
Plusieurs autres candidats ont effectué des sorties dans diverses wilayas comme El-Oued, Souk-Ahras, Constantine, Batna et Sétif.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email