-- -- -- / -- -- --
Nationale

Ould Abbès:« Le FLN est une force tranquille »

Ould Abbès:« Le FLN est une force tranquille »

Les sorties médiatiques du secrétaire général du FLN Djamel Ould Abbès et ses réunions avec les militants se sont multipliées depuis le début de l’année. C’était ce lundi au tour aux chargés de la communication et des réseaux sociaux dans les Mouhafadhas de se réunir avec leur SG au siège du parti à Hydra.

C’est en fait le trop contesté scénario du « Cinquième mandat » qui revient à chaque fois, suscitant autant de polémique. Cette fois-ci, Ould Abbès tente de mettre fin au feuilleton des réactions de la classe politique et autres qui remettent en cause son habilitation à se prononcer sur la volonté du Président de se porter candidat à la prochaine présidentielle. Cette sortie se veut, à vrai dire, une « manœuvre » pour mettre un bémol à l’effervescence qui s’intensifie à une année d’un rendez-vous électoral crucial.

Et pour justifier ses dires Ould Abbès estime que le fait de solliciter le président de la République pour continuer son parcours ne veut pas dire forcément sa candidature pour un cinquième mandat. Il a précisé qu’il n’a fait que transmettre au président Abdelaziz Bouteflika le message et la volonté des militants de sa formation politique en vue de poursuivre le programme entrepris et que le dernier mot revient à celui-ci pour briguer ou non un cinquième mandat. Annonçant la mise en ligne du nouveau site web du FLN (www.pfln.dz), Ould Abbès a indiqué qu’un grand espace sera consacré à exposer le bilan des réalisations des quatre mandats, ainsi que les différentes activités du président de la République. À propos de la présence de son parti sur les réseaux sociaux, Ould Abbès avoue que le FLN accuse un retard en la matière et qu’il faut le rattraper. Il s’est engagé pour fournir à la nouvelle génération militante chargée de suivre les comptes du parti sur les réseaux sociaux, les moyens nécessaires pour un redéploiement du FLN sur la toile. Se considérant comme « une force « tranquille », le SG du doyen de la scène politique nationale promet de répondre à ses détracteurs via les réseaux sociaux et envisage de renforcer le leadership de sa formation politique à travers l’usage des technologies.

par ailleurs, Ould Abbès et comme à l’accoutumée, n’a pas manqué de s’attarder sur une « rétrospective comparative », montrant « une Algérie avant-Bouteflika » anéantie et « une Algérie de l’ère Bouteflika » émergente , citant l’ensemble des réalisations accomplies sur les plans sécuritaire, économique et social.

Sur ce dossier plus précisément Ould Abbès n’hésite pas à recourir à des versets coraniques pour justifier la relation qui le lie au président de la République.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email