-- -- -- / -- -- --
Nationale

Ould Abbes : La communication du FLN était « défaillante »

Ould Abbes : La communication du FLN était « défaillante »

Le SG du parti, Djamel Ould Abbès vient de limoger un membre du BP, Hocine Khaldoune, chargé de l’information, pour le remplacer par l’ex ministre des Postes et TIC, Moussa Benhamadi. Selon lui, le responsable de la communication du plus vieux partis faisait preuve de défaillances. 

A quelques semaines des élections législatives, le FLN de Djamel Ould Abbès vit sa première crise interne. Un membre du bureau politique, Hocine Khaldoune, chargé de l’information, claque la porte et accuse le SG du parti de vouloir mener au pas de charge le parti sans se référer aux membres du BP ni encore Comité central.

Le désormais ex-membre du BP reproche au nouveau patron du FLN de faire cavalier seul. Khaldoune estime qu’il était dans l’impossibilité de « continuer à travailler avec le SG », qui ne consultait plus les membres du BP, ni ne les informait de ses décisions.

Cet ex-membre du BP a lancé un appel aux militants de se mobiliser pour « faire barrage aux dérives » au sein FLN. En réaction à ces propos, Ould Abbès a justifié que la mise à l’écart de Khaldoune du Bureau politique du parti par un changement de poste au sein de la direction du FLN.

« On aborde la campagne électorale et on a besoin d’un dynamisme particulier dans le domaine de l’information et de la communication (dont la gestion était confiée à Hocine Kheldoune, NDLR) », explique le secrétaire général du FLN dans une déclaration à TSA.

« Je ne vais pas aller à l’aventure aux élections avec un système de communication et d’information défaillant. Ce système n’était pas à la hauteur », a-t-il ajouté. Djamel Ould Abbès assure qu’une « évaluation » a été faite de tous les secteurs dont celui de la communication et de l’information.

« Aujourd’hui, j’ai désigné, conformément aux statuts et au règlement intérieur, un conseiller en information et en communication, à savoir l’ancien ministre Moussa Benhamadi », dit-il. « Je peux désigner des conseillers et des chargés de missions en dehors du bureau politique. Pour Moussa Benhamadi, j’ai trouvé que c’était la personne idoine pour le secteur en tant que conseiller », poursuit-il. 

Le patron du FLN avait décidé d’octroyer une autre tâche à Hocine Kheldoune liée aux affaires juridiques et aux contentieux. « Je lui change de mission et c’est mon droit le plus absolu. La moindre des choses aurait été de venir me voir et me dire qu’il comptait déposer sa démission. Je travaille dans la transparence la plus totale et je respecte tout le monde », conclut Djamel Ould Abbés.

Khaldoune, estime qu’il n’est pas dans l’obligation de présenter sa démission au SG du parti mais aux membres du CC qui l’on élu : « D’un point de vue juridique, la démission doit être présentée aux membres du comité central puisque c’est la seule instance habilitée à se prononcer sur les demandes de démission ; ce n’est pas une demande adressée à Ould Abbès », precise-t-il.

Selon des indiscrétions, le FLN a aussi, dans son viseur, un autre membre du BP, Sadek Bouguetaya, chargé de l’organique. Ce dernier ne serait plus en phase avec le SG, lequel veut ainsi étendre son influence au BP en y plaçant ses hommes de confiance.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email