-- -- -- / -- -- --
Nationale

Ould Abbès et Barkat bientôt devant le juge

Ould Abbès et Barkat bientôt devant le juge

Le bureau du Conseil de la nation a transmis à la commission des affaires juridiques et administratives la demande du ministre de la Justice, Garde des sceaux relative à l’activation de la procédure de levée de l’immunité parlementaire des deux sénateurs, Djamel Ould Abbès et Saïd Barkat, a indiqué, jeudi dernier, un communiqué de cette instance législative. « Le président du Conseil de la Nation par intérim, Salah Goudjil, a présidé jeudi une réunion du bureau du Conseil pour l’examen de la demande du ministre de la Justice, Garde des sceaux concernant la levée de l’immunité parlementaire des deux membres du Conseil de la nation, Djamel Ould Abbès et Saïd Barkat, conformément à l’article 127 de la Constitution, pour permettre, ainsi, à la justice de s’acquitter de ses missions constitutionnelles et d’activer les dispositions de l’article 573 et suivants du code de procédure pénale », précise la même source. En vertu des dispositions de l’article 125 du règlement intérieur du Conseil de la nation, le bureau a transmis la demande du ministre à la commission des affaires juridiques, administratives, des droits de l`homme, de l’organisation locale, de l’aménagement du territoire et du découpage territorial pour l’« élaboration d’un rapport à présenter ensuite aux sénateurs pour s’y prononcer en séance à huis clos ».
La demande de levée de l’immunité parlementaire de Djamel Ould Abbès et de Saïd Barkat a été transmise à la commission juridique du Sénat. Le vote sur la levée de l’immunité des deux sénateurs aura lieu jeudi prochain, lors de la session ordinaire de cette chambre. L’annonce a été faite à l’issue d’une réunion du bureau du Sénat, présidée ce jeudi 25 avril 2019 par le président par intérim de cette chambre, Salah Goudjil, afin d’étudier, entre autres, la demande du ministre de la Justice et Garde de sceaux de lever l’immunité parlementaire des deux ex-ministres de la Solidarité nationale, en vertu de l’article 127 de la Constitution.
Celui-ci stipule que « les poursuites ne peuvent être engagées contre un député ou un membre du Conseil de la nation, pour crime ou délit, que sur renonciation expresse de l’intéressé ou sur autorisation, selon le cas, de l’Assemblée populaire nationale ou du Conseil de la nation, qui décide à la majorité de ses membres la levée de son immunité ».
Ayant eu par le passé à diriger le ministère de la Solidarité nationale et de la Femme, Ould Abbès et Saïd Barkat seraient impliqués dans des affaires de corruption via des marchés publics.
On parle également d’autres affaires comme les supposées ventes de sièges FLN dans des instances élues qu’aurait « contractées » Djamel Ould Abbès par l’entremise de son fils. Quant à Saïd Barkat, il serait impliqué dans des affaires de corruption lorsqu’il était ministre de l’Agriculture. 
Djamel Zerrouk

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email