-- -- -- / -- -- --
Nationale

Ouali hausse le ton envers les entreprises étrangères

Ouali hausse le ton envers les entreprises étrangères

« Les entreprises étrangères qui nous accompagnent dans nos projets doivent changer de comportement ». C’est ce qu’a déclaré hier le ministre des Travaux publics, Abdelkader Ouali, lors de sa visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Tizi Ouzou.

Ayant inspecté l’état d’avancement des travaux de la pénétrante de l’autoroute Est-Ouest en réalisation au niveau de Draâ el Mizan, le ministre n’a pas caché son mécontentement quant au taux de réalisation, qui ne dépasse pas les 20%. « A partir d’aujourd’hui, vous allez avoir affaire directement aux services du ministère sur le respect des délais et sur la présentation des études selon un planning de livraison des études.

En tant que maître d’ouvrage, vous êtes tenus de tout mettre en place en ce sens », dira-t-il à l’endroit de l’entreprise turque en charge du projet, tout en poursuivant : « A partir de la semaine prochaine, chaque projet de pénétrante sera suivi par un groupe d’experts et de responsables directement du ministère, parce qu’on vous a laissés tellement seuls que vous vous êtes oubliés dans ces affaires. »

M. Ouali a précisé que l’entreprise a déjà consommé 50% du temps dédié au projet sans que des résultats se fassent remarquer sur le terrain. « On ne peut plus continuer comme ça », soutient-il avant de poursuivre que le maître d’ouvrage n’a mis que 48% des moyens qu’il devait déployer pour la réalisation de ce chantier.

Un déficit à rattraper, insiste Ouali qui a adressé une troisième mise en demeure à l’entreprise turque qui en a déjà reçu deux auparavant par les services concernés. « Ou bien vous changez de comportement et vous avez 25 jours pour le faire, ou bien je vais prendre les mesures qu’il faut et je vais résilier avec vous », dira-t-il sur un ton ferme en direction des responsables de l’entreprise.

Le ministre renchérit que « l’Algérie ne peut plus se contenter de comportements aléatoires. Nous vous payons assez bien pour que je puisse réclamer pour mon pays le meilleur. La façon dont vous agissez n’est pas du tout du niveau des prestations qu’on attendait de votre part ».

Les entreprises doivent donc se ressaisir, conclut-il, que ce soit à Tizi Ouzou ou dans d’autres régions du pays, à travers le respect du planning et la mise en place de l’expertise et des moyens qu’il faut.
Outre ce point qui n’a pas manqué de susciter l’ire du ministre, d’autres chantiers sont incriminés, par exemple celui de la rocade Nord qui accuse également un grand retard et dont l’avancement ne dépasse pas les 35%. Ouali s’est arrêté également sur des chantiers dans des localités comme Aït Aggouacha, Tizi Rached, Azeffoun, Mekla, Aghribs et Sidi Naâmane. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email