-- -- -- / -- -- --
Nationale

Ouadjaout appelle à s’adapter à la pandémie

Ouadjaout appelle à s’adapter à la pandémie

A deux jours de la rentrée scolaire, le ministre de l’Education nationale,  Mohamed Ouadjaout, a appelé lundi toute la famille éducative à s’adapter à la situation sanitaire actuelle, tout en respectant le protocole sanitaire et les mesures rigoureuses en vigueur pour endiguer le danger du coronavirus.

Après plus de sept mois loin des bancs d’école, près de dix millions d’élèves s’apprêtent à rejoindre leurs établissements scolaires le 21 octobre pour le cycle primaire et le 4 novembre 2020 pour les cycles moyen et secondaire. Si les enfants ont hâte de retrouver leurs camarades et de renouer avec l’apprentissage, les parents, eux, appréhendent cette rentrée, qui intervient au moment où les cas de contamination repartent à la hausse. Présidant hier une réunion des directeurs de son secteur, M. Ouadjaout s’est longuement attardé sur la nécessité de vivre avec l’épidémie de coronavirus et de s’adapter à la situation sanitaire actuelle. « Tout le monde doit s’adapter à la pandémie de coronavirus en attendant qu’elle soit éradiquée de notre pays ou qu’un vaccin soit mis à la disposition des Algériens », a déclaré M. Ouadjaout. Il a appelé les responsables de l’éducation à respecter strictement le protocole de prévention sanitaire et à mettre en œuvre toutes les mesures préventives, soulignant que leur priorité sera d’assurer la sécurité des élèves, des enseignants et de tous les employés.

Cela ne pourra se faire, selon le ministre, sans un respect strict du protocole sanitaire et des mesures prises par son département afin d’éviter de nouvelles contaminations. Le ministre a appelé à ne pas négliger le moindre signe de la maladie pour une prise en charge rapide et efficiente, tant au niveau des soins que de l’accompagnement psychologique. Sur le plan pédagogique, M. Oudjaout a axé sur l’impératif d’assurer pleinement le cadre administratif, entre la dispense des cours, la distribution du livre scolaire et le service des cantines. Le ministre a précisé qu’il est nécessaire de réfléchir, de planifier et de mettre en œuvre des stratégies pour rouvrir les établissements d’enseignement, pour reprendre et assurer la continuité de l’éducation dans des meilleures conditions. Il convient de noter que face à la hausse du nombre de cas de contamination au Covid-19, plusieurs voix se sont élevées, appelant au report de la rentrée scolaire. En revanche, des syndicats du secteur et la majorité des parents d’élèves préfèrent entamer cette rentrée sans plus attendre. Le secrétaire général du Syndicat autonome des travailleurs de l’éducation et de la formation (Satef), Boualem Amoura, a déclaré à ce sujet que la rentrée scolaire en Algérie est aujourd’hui nécessaire. Selon lui, la phobie de la reprise doit disparaître car il est temps d’agir et d’avancer. Quant au syndicaliste Nabil Ferguenis, il a déclaré, pour sa part, qu’après huit mois de léthargie, la reprise s’impose d’elle-même.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email