-- -- -- / -- -- --
Nationale

Où vont les 7 milliards affectés au transport de marchandise vers le Sud ?

Où vont les 7 milliards affectés au transport de marchandise vers le Sud ?

Une enveloppe de 7 milliards de DA de subvention est affectée chaque année au transport des marchandises vers le grand Sud, c’est ce qu’a déclaré le ministre du Commerce Amara Benyounès lors d’une visite d’inspection et de travail dans la wilaya de Tamanrasset.

Il s’est interrogé a ce sujet sur le prix élevé des marchandises, qui persiste malgré la prise en charge dégagée pour soutenir le transport des produits de base vers les régions du sud du pays.

C’est durant une visite d’inspection et de travail dans la wilaya de Tamanrasset, et dans le cadre du suivi de la mise en œuvre du programme d’action du gouvernement, qu’Amara Benyounès a été interpellé par le prix exorbitant des aliments de base dans cette wilaya.

Il a affirmé également que « les produits alimentaires destinés aux entreprises activant dans le sud du pays sont subventionnés par l’Etat ; ce dernier prend en charge tous les frais de transport ». Cette mesure aurait permis leur vente au même prix que dans le Nord, mais il n’en est rien.

En effet, depuis des années, il a été décidé de prendre en charge ces frais de transport qui sont assez conséquents, mais le ministre a constaté que les prix étaient trop élevés. M. Benyounès a insisté également sur l’intensification des campagnes de contrôle des prix pour éviter toute spéculation sur les produits soutenus.

Visitant ainsi le Centre algérien de contrôle de la qualité et de l’emballage (CACQE), M. Benyounès a insisté sur la dynamisation de la mission de cet organisme et l’intensification des analyses des échantillons, déplorant le faible nombre de 39 échantillons d’analyses effectuées l’an dernier par ce centre dans une région d’une telle envergure, censée avoir un programme ambitieux de contrôle de la qualité des produits de consommation.

Le ministre du Commerce a inspecté, lors de cette visite, le projet de réalisation, pour une enveloppe de 180 millions de DA, d’une semoulerie privée dans la zone d’activité, dont les travaux sont à 80% d’avancement.

Un projet devant permettre, une fois opérationnel, la production de 20 tonnes/jour de pâtes alimentaires et de 60 tonnes/jour de farine, pour renforcer le marché local.

Il a insisté par ailleurs sur le problème de transport de la semoule vers les villages et les périphériques de la wilaya, et sur la désignation d’un distributeur qui couvrira la totalité de la wilaya, permettant ainsi de faire des économies.

Le ministre, qui a visité au quartier « El-Wiam », un point de vente de matériaux de construction relevant du groupe algérien des ciments (GICA), a exhorté les responsables à œuvrer à l’intensification des efforts pour fournir le produit aux mêmes prix que ceux en vigueur dans le nord du pays. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email