Organisation des CAN 2025 et 2027 : L’Algérie se retirera-t-elle de la course ?  – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Sports

Organisation des CAN 2025 et 2027 : L’Algérie se retirera-t-elle de la course ? 

Organisation des CAN 2025 et 2027 : L’Algérie se retirera-t-elle de la course ? 

Même pas 2029 ? A lire les informations insistantes circulant sur le Net, les responsables algériens, pas seulement ceux en charge de notre football, auraient tiré (on attend confirmation dès demain dans la capitale égyptienne) le frein à main concernant l’organisation des grands rendez-vous sportifs et elles concernent notamment les trois prochaines éditions de la CAN.

L’évènement que toute l’Afrique du sport attend avec impatience aura lieu comme on le sait demain au Caire où et à l’occasion de la réunion du Comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF), on devrait connaître enfin les noms des pays qui auront l’honneur d’accueillir chez eux les deux phases finales des CAN 2025 et 2027. Un C.E de la Caf qui a longtemps joué les prolongations et ouvert la porte à toutes les spéculations.

Des rumeurs qui n’en finissent pas d’enflammer la Toile, avec toujours du nouveau à « vendre » au public. Demain (mercredi) donc, on saura qui du Maroc, qualifié de super favori pour 2025, du Sénégal qu’on dit concerné seulement par 2027, de l’Algérie dont attend la réaction en cette veille de verdict alors que le nouveau président de la Faf n’est pas encore bien assis sur son fauteuil de Dely Brahim et n’a pas abordé la question lors de ses nombreuses déclarations aux médias, de la Zambie, le tandem Nigeria- Benin (2025) et, pour faire complet, le Botswana, l’Égypte, le Sénégal, et le trio Kenya-Ouganda-Tanzanie qui ont postulé pour 2027.

Du beau monde mais pas de suspense à entretenir puisqu’on dit que du côté de Motsepe et son équipe dirigeante, auraient tranché sur le sujet au bénéfice des trois « favoris » (Maroc 2025, Sénégal 2027, voire Nigeria- Benin 2029), l’Algérie, pourtant remerciée chaleureusement tout récemment pour l’organisation de deux rendez-vous africains majeurs (le CHAN qui a été ressuscité et la CAN U17) et qui a mis sur a table d’énormes moyens, ne semble pas avoir l’attention voulue malgré les « services rendus ».

N’a aucune chance de voir son dossier passer pour des raisons extra-sportives. Sur fonds de spéculations bien entretenues grâce aux réseaux sociaux et refaisant surface au début de cette semaine, l’opinion publique sportive algérienne, alertée par des influenceurs connus, aurait, selon les échos de la rue, déjà mis une croix sur les chances de voir le prestigieux tournoi atterrir en Algérie qui a candidaté pour qui a candidaté 2025 et de 2027.

Une rumeur chassant l’autre, on nous apprend même que lors de ce conclave du 27 septembre (demain), jugé de non-événement par la même rue algérienne, que le nouveau patron du football national, Walid Sadi, aurait l’intention ou serait poussé pour cette extrême, de retirer les deux candidatures déjà déposées en y ajoutant celui de l’édition 2029. Passera-t-il à l’acte ? On en saura un peu plus ce mercredi sur la décision qu’il prendra selon ses priorités et les intérêts du pays.

A vrai dire, la Caf, surprise toujours à jouer les deux poids deux mesures, comprendra peut-être que l’Algérie du football ne compte plus endosser la tenue de « pompier » comme à l’occasion du dernier CHAN et bien d’autres manifestations sportives dont personne n’en voulait et, surtout, n’avait pas les moyens d’abriter. Car, si demain, les rumeurs venaient à se vérifier officiellement par le C.E, ce ne sera pas moins qu’un manque de considération. De l’ingratitude

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email