-- -- -- / -- -- --
Nationale

Oran, Tlemcen, Mostaganem, Mascara : Reprise en force des manifestations

Oran, Tlemcen, Mostaganem, Mascara : Reprise en force des manifestations

La reprise des manifestations populaires contre le pouvoir et pour un changement radical de gouvernance a été spectaculaire dans les wilayas de l’ouest du pays, avec des milliers de manifestants.

A Chlef, une grande manifestation a été organisée ce vendredi au centre de la ville pour réclamer le départ du système. « Oui pour l’application des articles 7 et 8 de la Constitution », indqiue une banderole. A Ténès dans la même wilaya, des manifestants ont marché le long des artères de la villle avant d’observer un sit-in devant le tribunal local, scandant des slogans contre la “issaba”. A Aïn Témouchent, les manifestations se sont renforcées hier pour revendiquer un changement démocratique en Algérie. Des centaines de personnes ont battu le pavé pour réitérer leurs mots d’ordre fustigeant les « manœuvres du pouvoir visant à se maintenir ». A Mascara, des centaines de personnes ont manifesté : « Non au dialogue que dirige Karim Younes et son panel », « non aux élections présidentielles organisées par un système fraudeur », a notamment scandé la foule.

C’est à Oran que les manifestations ont été les plus spectaculaires. Après une ’pause” observée durant l’été, la mobilisation s’est renforcée hier Oran. Des milliers de personnes ont marché au centre-ville pour réitérer leurs revendications politiques en faveur d’une transition démocratique en Algérie. « Pour une Algérie libre et démocratique », « Non au dialogue et aux élections sans transition démocratique », « Pour un État civil et démocratique », sont les slogans les plus scandés par une foule nombreuse qui a manifesté pour le 28e vendredi consécutif. La procession humaine s’est ébranlée de la place du Premier Novembre (ex-place d’Armes), en empruntant le boulevard Émir-Abdelkader puis l’avenue Larbi-Ben-M’hidi pour se diriger vers le siège de la wilaya. L’ambiance était festive et les manifestants ont affiché une grande détermination à poursuivre leur combat pacifique. Des banderoles, des pancartes et drapeaux amazigh et palestinien ont été brandis à côté de l’emblème national.

A Tlemcen, la mobilisation a été imposante pour réclamer un changement démocratique. « Non au dialogue avec la issaba », « non aux élections de la fraude », ont longuement scandé les manifestants. A Mostaganem, on a marché et scandé : « Lihab bladou yakhradj el djoumouâ : celui qui aime son pays sort le vendredi ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email