Oran  : Plein régime à la station de dessalement d’El-Mactaâ  – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Oran  : Plein régime à la station de dessalement d’El-Mactaâ 

Oran  : Plein régime à la station de dessalement d’El-Mactaâ 

La station de dessalement d’eau de mer d’El-Mactaâ reprendra du service ce mercredi , et ce après un arrêt technique pour maintenance en vue d’augmenter sa capacité de production à 380 000 m3/jour d’ici à la fin du mois de mai en cours, a appris le Jeune Indépendant,ce mercredi, auprès d’une source proche de la société Tahlyat Miah El Magtaa SPA (TMM), gestionnaire de la station.

Cette augmentation de production a été rendue possible après l’acquisition à la fin du mois de février dernier d’un total de 6 200 membranes devant servir à booster graduellement les capacités de production de la station. Selon des sources proches du dossier, l’acquisition de ces membranes de dessalement, classifiées comme membranes d’osmose inverse et de nano-filtration, permettra à l’usine d’El-Mactaâ de porter sa production quotidienne en eau dessalée, jusque-là plafonnée à 250 000 m3/jour, à près de 400 000 m3/jour d’ici à juin prochain. Une échéance, soulignent les mêmes sources, qui coïncide avec la tenue des Jeux méditerranéens 2022 qu’Oran s’apprête à accueillir du 25 juin au 6 juillet de cette année.

Cela s’inscrit dans le cadre d’un objectif à plus long terme, celui de faire fonctionner l’usine à plein régime, en portant sa production journalière à ses capacités maximales estimées à 500 000 m3 à l’horizon 2024. Un impératif imposé par la situation de stress hydrique que traverse le pays en général et la wilaya d’Oran en particulier à cause de la sécheresse qui sévit et du recul du niveau des eaux de barrages.     

C’est justement dans cette perspective qu’un contrat de prestation d’études, de conseils et de suivi des ingénieries pour la réhabilitation de la station de dessalement d’eau de mer d’El-Mactaâ a été signé à la fin de novembre dernier à Oran entre la société Tahliyat Miyah Magtaa SPA et le groupement international Dar El-Handasa.

Dans une déclaration à la presse en marge de la cérémonie de signature du contrat, tenue au siège social de Sonatrach Aval d’Oran, le directeur général de la station de dessalement d’eau de mer d’El-Mactaâ, Hamouda Ahmed Ibn Sina, a rappelé que le bureau d’études Dar El-Handasa, spécialisé dans le domaine, a été retenu suite à un appel d’offres national et international. «Dar El-Handassa aura pour mission d’établir les études nécessaires pour arriver à notre objectif final, à savoir 500 000 m3/jour d’eau potable à Oran à partir du dessalement d’eau de mer», a expliqué le DG de la station.

«Nous nous focalisons sur la reprise de l’exploitation de l’usine d’El-Mactaâ avec nos propres moyens pour concrétiser l’objectif initialement tracé, sachant que le contrat avec l’ancien exploitant a été résilié, l’usine n’ayant pas fonctionné à plein rendement», a-t-il ajouté. A ce propos, le même responsable a fait part de plusieurs difficultés liées notamment à l’exploitation de l’usine, au maintien d’un niveau de production stable et à la dégradation de la production durant les quatre premiers mois de l’année en cours. Ce qui explique, selon lui, la résiliation du contrat le 20 avril 2021 et la récupération du personnel de la station.

Concernant le budget consacré à cette opération, il est évalué à 2,4 millions d’euros, entre l’étude, le suivi et la réalisation de la réhabilitation de l’usine d’El-Mactaâ, et ce pour une durée de 30 mois.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email