-- -- -- / -- -- --
Nationale

Opposition : Des réponses attendues aux offres du pouvoir

Opposition : Des réponses attendues aux offres du pouvoir

Les partis de l’opposition devraient se rencontrer le 2 décembre prochain à Alger au siège de la formation « El Bina », mouvement créé par un des proches de feu Nahnah, suite à une scission en 2007 au sein du MSP.

Selon des déclarations éparses de certains acteurs politiques de cette opposition, cette réunion est attendue en raison des récents développements intervenus sur la scène nationale, notamment avec la lettre dite des « 19 » et les réactions violentes qui l’ont suivie.

C’est ainsi que l’Instance de concertation et de suivi (ICS), qui regroupe aussi bien les membres de la Coordination nationale des libertés et pour la transition démocratique (CNLTD) que le Pôle des forces du changement mené par Benflis, devrait examiner en détail les préparatifs du sommet de l’opposition prévu vers la fin du mois de décembre.

Il est question également de préparer des textes de référence pour ce sommet dit de Mazafran 2, ainsi que des documents de travail sur des points précis, comme la plateforme de juin 2014, la création d’une instance indépendante chargée de préparer les élections et de les contrôler, ainsi que la mise en place d’un agenda politique clair et consensuel.

Quatre commissions sont en train de préparer ces documents afin de permettre aux dirigeants de l’opposition de trancher sur des questions délicates. On sait par exemple qu’un bilan critique des actions politiques menées par cette opposition sera aussi à l’ordre du jour des débats.

Selon des sources de l’opposition, l’ICS devrait indiquer et souligner, à l’issue de ces travaux du 2 décembre prochain, la marche à suivre afin de faire sortir cette opposition des tâtonnements et des hésitations qui ont marqué ses actions depuis l’élection présidentielle d’avril 2014.

Des critiques avaient fusé à l’endroit de la CNLTD sur son approche politique qualifiée de “timide”, notamment avec l’organisation des rencontres dites thématiques et surtout ses divergences internes, notamment entre Djaballah et Makri, en dépit des efforts de médiation.

Il est également attendu que l’ICS ouvre enfin ses portes à de nouveaux membres politiques, soit des formations ou des organisations, soit des personnalités nationales ou historiques. Rien n’a filtré sur ce point, mais des indiscrétions parlent de l’adhésion de plusieurs partis politiques et d’associations nationales.

Enfin, il est attendu de cette réunion un communiqué ferme de l’opposition, en réponse au dernier message du président de la République, surtout pour les passages relatifs à la révision de la Constitution, ainsi que sur l’appel de Saâdani, le secrétaire général du FLN, à créer un front national de soutien à Bouteflika.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email