-- -- -- / -- -- --
Culture

Opération Maillot à Montréal

Opération Maillot à Montréal

Le nouveau film Opération Maillot de Okacha Touita sera projeté dans la section Regards sur le cinéma du monde, hors compétition, au 39e Festival des films du monde, prévu du jeudi 27 août au lundi 07 septembre à Montréal au Canada, en attendant que soit dévoilée la sélection officielle de cette édition 2015.

Après son avant-première à Alger en juillet dernier, Opération Maillot de l’Algérien Okacha Touita est au programme du prochain festival montréalais, selon sa productrice, l’Agence algérienne pour le rayonnement culturel (Aarc).

L’an dernier, c’est l’Algérien Mahmoud Zemmouri qui a vu son film Certifié Halal projeté dans le même festival, dans la section Regards sur le cinéma du monde. Réaliser un long métrage sur le parcours du militant anticolonialiste, Henri Maillot, est en soi une reconnaissance à ces Français qui ont fait leur la cause algérienne pour l’indépendance nationale.

Autant que ses pairs Maurice Laban, Maurice Audin ou Fernand Yveton, l’aspirant qui a deserté l’armée française Maillot, est allé jusqu’au bout de son engagement avant de tomber en martyr.
Son action consiste en le détournement d’un camion plein armes, le 4 avril 1956, au profit des Combattants de la libération (CLD), des groupes mis sur pied par le Parti communiste algérien (PCA) qui ont rallié l’Armée de libération nationale (ALN).

Opération Maillot est, certes, une fiction, mais l’œuvre s’en tient aux faits, s’inspirant de la biographie de ce militant. Le réalisateur, lui, a rapporté qu’il s’est entièrement référé aux témoignages de proches de Henri Maillot, notamment sa sœur Yvette afin de restituer l’histoire de ce fils d’une famille Pied-Noir, devenu à Alger membre actif du Parti communiste algérien et secrétaire général de l’Union de la jeunesse démocratique algérienne.

Il ira jusqu’à Prague et à Varsovie pour représenter l’Algérie dans des congrès de la jeunesse. Il sera également employé au quotidien Alger Républicain, l’un des premiers journaux anticolonialistes.

Pour O. Touita, son œuvre se veut une « reconnaissance envers Henri Maillot et tous ceux qui ont contribué au combat libérateur du peuple algérien, entre autres Maurice Laban », un autre martyr de l’Algérie tombé en même temps que Maillot, le 5 juin 1956. Egalement les autres compagnons d’armes Belkacem Hanoun, Djillali Moussaoui et Abdelkader Zelmat, au Djebel Derragua, sur le flanc nord de l’Ouarsenis.

Pour le jeune réalisateur français Martin Potard, qui a assuré le rôle de Maillot dans ce film, la tâche qui est lui confiée ne sera pas facile, mais il a affirmé avoir « essayé d’interpréter au mieux mon personnage, en me focalisant sur ses principaux traits ». Henri Maillot sera élevé au rang d’officier de l’Armée de libération nationale (ALN) à titre posthume en 1986. Une reconnaissance officielle qui se traduit aujourd’hui par une œuvre cinématographique. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email