-- -- -- / -- -- --
Nationale

Opération d’embellissement de la ville des Roses

Opération d’embellissement de la ville des Roses

Après avoir réuni, au courant de la semaine écoulée, les membres de l’exécutif de la wilaya et le P/APC, Abdelkader Bouazghi, wali de Blida, se réunit de nouveau, cette fois-ci avec les représentants de la société civile et les associations, cela dans le but de sensibiliser la population sur la propreté et de peinture des façades à travers tout le territoire de la wilaya.

A vrai dire, l’opération d’embellissement de la wilaya a débuté il y a de cela quelques mois. C’était juste après son installation à la tête de cette wilaya que Abdelkader Bouazghi a pris le taureau par les cornes et en décidant de remédia à ce qui ne se faisait pas dans un passé récent. Au début, il avait appelé cela « dégraissement ». Est-ce que cela veut dire que les grandes choses vont démarrer ? Toute donne à penser que oui.

Tout a débuté par plus de 30 opérations de volontariat à travers les 25 communes de la wilaya. Ces opérations ont été menées par les éléments des directions concernées assistés par les citoyens. Ensuite, c’était évident, il fallait récupérer l’espace public squatté par les commerçants illicites et le marché informel. Les artères de la ville des Roses et des autres communes ont été débarrassées des indus occupants qui gênaient considérablement la libre circulation des citoyens ainsi que la propreté de la ville. Ensuite il y a eu cette grande opération du 19 mars où plus de  14 000 plants (arbres et rosiers) ont été plantés à travers la wilaya. « Je veux que Blida retrouve sa dénomination d’antan, la ville des Roses », dira le wali de Blida lors d’une rencontre avec les membres de son exécutif. Il faut dire qu’il n’a ménagé aucun effort afin de réaliser ce qu’il avait promis et cela semble se concrétiser sur le terrain. Et c’est ainsi que le citoyen blidéen adhère pleinement à toute opération d’embellissement entreprise. D’ailleurs, lors de sa rencontre avec les  représentants de la société civile mercredi passé au siège de la wilaya, il n’a pas manqué  de mettre davantage l’accent sur l’apport louable du citoyen dans les multiples opérations tendant à rendue l’environnement  sain. Il dira à cette occasion : « Je veux faire de Blida la plus belle ville d’Algérie. Et pour y arriver il faut que la mobilisation soit permanente ».

En ce qui concerne cette mobilisation, il est utile de rappeler qu’une certaine frange de la population a déjà commencé par peindre les écoles primaires, les imams ont pris en charge les mosquées, les directeurs de wilaya leurs sièges administratifs respectifs et certains industriels ont déjà offert plus de 2 000 bidons de peinture. Il faut dire également que depuis son arrivée à la tête de cette wilaya, Bouazghi a su trouver les gestes et les mots pour faire adhérer les citoyens dans des opérations qui concernent d’abord ces derniers. Il a la modestie de se sentir un élément parmi ses citoyens. Tous les présents à cette réunion sont sortis ravis de voir, enfin, un wali qui s’adresse à eux, leur parle et leur fait comprendre qu’ils sont une pièce incontournable dans l’échiquier de (re)vie de la ville des Roses. Il s’est donné rendez-vous pour cette réalisation avant le début du mois de ramadhan. « Dans nos habitudes, nous accueillons le mois sacré dans la propreté. Faisons-le pour notre wilaya à partir de cette année », lance la wali à l’assistance. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email