-- -- -- / -- -- --
Culture

Opéra d’Alger : Un bijou architectual, haut lieu des arts et de la culture

Opéra d’Alger : Un bijou architectual, haut lieu des arts et de la culture

En fin de semaine, une solennelle cérémonie de remise des clés a eu lieu au salon d’honneur du palais de la culture. Les clés de l’Opéra d’Alger, don de la République populaire de Chine, ont été remises officiellement à M. Azzedine Mihoubi, ministre de la Culture, par l’ambassadeur de Chine en Algérie, et ce en présence notamment du wali d’Alger et de responsables d’instituts culturels et artistiques.

A la fin de la cérémonie, les participants ont été invités à visiter sur place, à Ouled Fayet, ces nouveaux espaces, fierté des infrastructures d’avant-garde de la capitale.
C’est en 2012 qu’a débuté la chantier de la construction de l’Opéra d’Alger. Presque quatre ans ont été nécessaires pour terminer cet imposant édifice. Il faut dire que, parti de rien, il a fallu tout concevoir : les travaux des gros œuvres, les équipements d’assainissement, les fournitures en eau et en énergie et, surtout, acheminer les matériaux en tous genres, venus spécialement de Chine, indispensables au fonctionnement et à l’activité de ce haut lieu des arts et de la culture. Les résultats sont surprenants et dignes d’admiration.

L’Opéra d’Alger, flambant neuf, étincelle sous les lumières éclatantes et les reflets apaisants de couleurs, à la fois tendres et claires. Ces lumières, émises par des centaines de lampes disposées sous forme de bouquets de fleurs, illuminent l’immense salle de spectacle, semblable à un astre dans le firmament céleste. Les sièges, dont le nombre dépasse le millier et habillés élégamment avec un tissu de couleur rouge, invitent déjà ces premiers visiteurs à des spectacles inoubliables. La scène est monumentale, pouvant accueillir les concerts et les représentations artistiques, quelle que soit leur envergure. Ce qui est édifiant, c’est la multitude de pièces accompagnant la grande salle et servant de lieu pour les répétitions, la préparation des artistes ou d’espaces de formation. Une pièce attire particulièrement l’attention, celle réservée aux cours de danse. C’est une salle splendide avec un miroir super-géant, dotée des équipements nécessaires et qui fera le bonheur de nos chorégraphes. L’intérieur de l’Opéra est submergé de marbre blanc, avec une dalle de sol tellement uniforme, où les traces de rainure ont totalement disparu. Les piliers colossaux sont artistiquement décorés. Quant à l’extérieur, l’imposante porte d’entrée est superbement bordée par d’immenses plans d’eau, flanqués de dizaines puissants jets d’eau. Cependant, la finition totale nest pas encore achevée. Il manque le goudronnage des voies d’accès et l’aménagement des parkings.

Le ministre de la Culture, M. Azzeddine Mihoubi, s’apprête à entreprendre ces finitions. Il est satisfait de pouvoir redynamiser, grâce à ces superstructures, l’esprit créatif de nos artistes. Quant à l’ambassadeur de Chine, il a salué l’excellence du partenariat entre les deux pays et n’a pas manqué de rappeler le soutien et l’accompagnement de l’Algérie pour l’admission de la Chine aux Nations unies.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email