-- -- -- / -- -- --
Nationale

Opep: définir les quotas selon l’accord d’Alger

Opep: définir les quotas selon l’accord d’Alger

La réunion des pays de l’Opep, prévue dimanche à Vienne, devrait mettre en œuvre l’accord d’Alger sur la limitation de la production des pays de l’organisation pour soutenir les prix du pétrole et déterminer les quotas individuels des pays membres.

Les 14 membres des pays exportateurs de pétrole avaient convergé sur le principe d’une réduction de leur production pour réguler le marché.

Les points sur lesquels ils se sont accordés à Alger devraient leur servir de bases pour déboucher sur des discussions et des décisions concrètes lors de cette réunion ordinaire.

Réunis depuis hier dans la capitale autrichienne, les membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) devraient se fixer sur les modalités d’application de leur accord de réduction de la production et les niveaux de production de pays membres, notamment l’Iran.

Un Comité technique de haut niveau a été mis en place à Vienne depuis le 25 octobre, avant cette réunion des ministres de l’OPEP, pour « finaliser les quotas individuels, selon l’agence Reuters. Le comité des experts s’est entretenu également avec des représentants de pays producteurs de pétrole n’appartenant pas à l’OPEP, que l’organisation souhaite rallier à son accord.

Certains pays de l’OPEP demandent d’être exonérés d’un gel ou d’une limitation de leur production. Outre l’Iran qui a demandé un traitement d’exception sous prétexte qu’il a le droit de retrouver son quota d’avant l’embargo, il y a également l’Irak, le Nigeria et la Libye qui seront autorisés à produire à des niveaux maximum dans le cadre d’un éventuel accord de l’organisation lors de cette rencontre, en raison des répercussions des conflits sur leurs productions.

Lors de leur dernière rencontre informelle le 28 septembre à Alger, les pays de l’OPEP sont parvenus à un accord de principe sur une réduction modeste – la première depuis 2008 – de la production du cartel, censée revenir entre 32,5 et 33,0 millions de barils par jour (bpj). En septembre, l’Opep a extrait en moyenne 33,39 millions de bpj, soit sa production la plus élevée enregistrée depuis au moins 2008, selon un décompte de Reuters.

Le Comité n’a aucun pouvoir de décision et se contentera de faire des recommandations. Les pays non-OPEP qui seront représentés aux négociations de samedi sont la Russie, le Kazakhstan, le Mexique, le sultanat d’Oman, l’Azerbaïdjan, le Brésil et la Bolivie.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email