Omicron sera le plus répandu en Algérie dans les prochains jours – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Omicron sera le plus répandu en Algérie dans les prochains jours

Omicron sera le plus répandu en Algérie dans les prochains jours

Le nombre des contaminations par le variant Omicron (B.1.1.529) de la pandémie du coronavirus augmente. Un total de 145 cas des confirmés de ce variant ce qui représente 33% des contaminations tandis que que la circulation du variant Delta a reculé, représentant 67%. Très contagieux, le variant Omicron est en passe de devenir le variant dominant en Algérie et remplacera ainsi le variant Delta d’ici à la fin du mois de janvier.

Dans un communiqué rendu public jeudi, l’Institut Pasteur d’Alger (IPA) a affirmé que de plus en plus de nouveaux cas du variant Omicron sont enregistrés, parallèlement à la diminution du nombre des cas du variant Delta. «Dans la continuité des activités de séquençage effectuées au niveau du laboratoire de référence de l’Institut Pasteur d’Algérie, pour la détection des différents variants du virus SARS-CoV-2, nous signalons la détection de 82 nouveaux cas du variant Omicron (B.1.1.529), confirmés sur tests PCR positifs des concernés», a affirmé l’IPA, indiquant que l’Algérie enregistre ainsi, à ce jour, un total de 145 cas confirmés de ce variant.

Le plus grand nombre est enregistré à Alger avec 61 cas, suivi de la wilaya de Blida avec 11 cas. 5 cas sont recensés dans la wilaya de Bouira, 3 cas à Hassi Messaoud et 1 cas dans les wilayas de Aïn Defla et Laghouat. Avec sa propagation rapide, l’Omicron devient progressivement le variant le plus dominant.

La circulation du Delta recule face à l’avancée de l’Omicron, comme le démontrent les dernières données communiquées par l’IPA. «Jusqu’au 13 janvier, le variant Delta représente 67% des variants circulants, contre 33% pour le variant Omicron», a-t-on précisé, soulignant une courbe en baisse pour le Delta qui représentait 80% des variant circulants au jeudi 30 décembre 2021, alors que la courbe de l’Omicron est en hausse, vu qu’il représentait 10% pour la même période.

L’appel à la vigilance, avec le respect strict des règles sanitaires ainsi que l’intensification de la vaccination, a été réitérée par l’IPA afin de freiner l’évolution du nombre de contaminations. Le directeur général de l’IPA, Fawzi Derrar, a confirmé l’arrivée «en force» de l’Omicron compte tenu de la courbe quotidienne des contaminations qui est ascendante.

Dans sa déclaration hier à la radio locale de Sétif, il a fait état de l’augmentation des patients hospitalisés, à savoir plus de 4 200, prévoyant une augmentation, la raison étant la progression du variant Omicron, comme c’est le cas partout dans le monde. Affirmant que ce variant est moins dangereux, il a souligné l’importance de la prévention, surtout, a-t-il précisé, qu’il ne faut pas oublier que le variant Delta, plus dangereux et mortel, circule toujours à plus de 50% (67%).

La donne va cependant changer les prochains jours et l’Omicron sera le plus dominant les quinze prochains jours, selon les précisions de Derrar qui a tenu à attirer l’attention de la population sur les conséquences de la propagation rapide d’Omicron. «Il est moins virulent mais plus contagieux et peut entraîner des hospitalisations.

Raison pour laquelle nous craignons la saturation des hôpitaux», a-t-il fait savoir. Signalant l’enregistrement de plusieurs contaminations parmi les enfants et les écoliers qui transmettent le virus à un grand nombre de personnes, le DG de l’IPA a, dans ce sens, insisté sur la nécessité d’appliquer rigoureusement le protocole sanitaire, principalement dans les établissements scolaires, considérés comme étant l’un des endroits de propagation du virus.

Selon lui, la fermeture des écoles n’est pas nécessaire pour l’instant mais la vigilance devrait être de mise, affirmant que la vaccination des enfants contre le coronavirus n’est pas une priorité alors que la vaccination des adultes en est une. Il a, dans ce sens, affirmé que 100% des patients se trouvant en soins intensifs ne sont pas vaccinés.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email