Omicron fait chuter les prix du pétrole – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Energies

Omicron fait chuter les prix du pétrole

Omicron fait chuter les prix du pétrole

Les prix du pétrole ont reculé ce lundi en début de séance européenne, plombés par les inquiétudes pour la demande d’or noir à mesure que progressent le variant Omicron et les mesures de restrictions sanitaires.

Vers 09H10 GMT (10H10 HEC), le prix du baril de brent de la mer du Nord pour livraison en février perdait 5,11% à 69,79 dollars, quand celui de West Texas Intermediate (WTI) pour le mois de janvier, dont c’est le dernier jour de cotation, abandonnait 5,67% à 66,84 dollars.

Les craintes sur l’évolution de la demande de brut « comptent de nouveau parmi les premières préoccupations des investisseurs avec la multiplication des cas du variant Omicron du Covid-19 », explique Stephen Brennock, analyste de PVM.

Sur le New York Mercantile Exchange, Les contrats à terme sur Pétrole Brut pour livraison en Janvier s’échangeaient à 70,97 dollars le baril au moment de la rédaction de l’article, en baisse de 1,95%.

Plus tôt, le baril s’échangeait lors d’une session baissière à dollars. Le pétrole Brut était susceptible de trouver un support à 69,39 dollars et une résistance à 73,00 dollars.

Ailleurs sur l’ICE, Le pétrole Brent pour livraison en Février a reculé de 1,88% et s’échangeait à 73,61 dollars le baril tandis que l’écart entre la valeur des contrats sur Le pétrole Brent et Le pétrole Brut s’établit à 2,64 dollars le baril.
Les contrats à terme sur Pétrole Brut ont reculé durant la séance en Europe

La circulation accrue de cette nouvelle souche « entraîne des mesures plus strictes » de restrictions aux déplacements, observe Hussein Sayed, d’Exinity, comme aux Pays-Bas où tous les magasins non essentiels, restaurants, bars, cinémas, musées et théâtres ont fermé leurs portes jusqu’au 14 janvier.

Et les avertissements se multiplient. Ainsi le conseiller de la Maison Blanche sur la crise sanitaire Anthony Fauci a averti dimanche que le variant Omicron « se déchaînait » à travers le monde.

Le groupe d’experts conseillant le gouvernement allemand a de son côté tiré la sonnette d’alarme devant la progression du variant et plaidé pour des réductions supplémentaires des contacts au sein de la population « dans les plus brefs délais ».

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email