-- -- -- / -- -- --
Lifestyle Santé

OBÉSITÉ : La thérapie par vibrations aussi efficace que l’exercice régulier ?

OBÉSITÉ : La thérapie par vibrations aussi efficace que l’exercice régulier ?

Cette étude certes menée chez la souris, révèle une conclusion surprenante : l’efficacité, en cas d’obésité, d’une forme moins énergique d’exercice connue sous le nom de thérapie par vibrations (du corps entier).

Une thérapie, dont les résultats sont présentés dans la revue Endocrinology, qui semble reproduire les bienfaits pour la santé musculaire et osseuse d’un exercice régulier et mieux convenir aux paresseux et à ceux qui éprouvent des difficultés à pratiquer une activité physique régulière. 

La thérapie consiste à se placer en position assise, debout ou couchée sur une plate-forme vibrante. Lorsque la machine vibre, elle transmet de l’énergie au corps, les muscles se contractent et se détendent plusieurs fois au cours d’une seule seconde.

Une solution -à confirmer !- pour ceux qui éprouvent des difficultés à pratiquer régulièrement l’exercice et qui souhaitent prévenir l’obésité et le diabète.

Car point besoin d’énergie, la machine fait tout le travail, et, selon ces données obtenues chez l’animal, la vibration du corps entier, peut bien imiter les avantages d’un exercice régulier, pour la santé musculaire et osseuse.

L’étude a été menée sur 2 groupes de souris mâles, un groupe de souris normales et un groupe génétiquement insensibilisé à l’hormone leptine, hormone de la satiété, affectés soit à la « sédentarité », soit aux vibrations (20 mn par jour à fréquence de 32 Hz), soit à l’exercice sur mini-tapis roulant (45 mn/jour durant 12 semaines). Les souris ont été pesées chaque semaine pendant l’étude.

L’expérience montre que les souris génétiquement obèses et diabétiques présentent des améliorations métaboliques similaires en cas de thérapie par vibrations ou de pratique de l’exercice sur tapis roulant et aussi les souris obèses prennent moins de poids avec l’exercice ou les vibrations vs les souris « sédentaires et enfin la thérapie par vibrations, comme l’exercice physique, améliore la masse musculaire et la sensibilité à l’insuline chez les souris génétiquement obèses.

Des résultats qui suggèrent que la thérapie par vibrations peut être un traitement ou une option complémentaire utile pour lutter contre les troubles métaboliques chez les personnes souffrant d’obésité morbide.

Enfin, ces données doivent encore être validées chez l’Homme, et ne doivent pas faire oublier que rien ne vaut, pour la santé métabolique, cardiaque mais aussi pour le bien-être mental, la pratique d’un sport que l’on aime.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email