-- -- -- / -- -- --
Lifestyle Santé

Novo Nordisk s’engage dans le transfert de technologie

Novo Nordisk s’engage dans le transfert de technologie

Accompagné d’une forte délégation, dont Vanessa Vega Saenz, ambassadrice du royaume du Danemark, des spécialistes en la matière ainsi que les autorités de la wilaya de Blida, le ministre a fait le tour de tous les pavillons de production du stylo d’insuline. 

L’usine d’assemblage de stylos d’insuline pré-remplis des laboratoires danois Novo Nordisk est opérationnelle et le premier lot sera commercialisé d’ici à une semaine, voire deux. D’ici à la fin 2024, l’usine produira 60 millions d’unités par an avec exportation, dont 27 millions de stylos d’insuline pour le marché local.

D’un montant estimé à 8,5 milliards de dinars (70 millions de dollars), le Local Manufacturing Blida (LMB) permettra, selon le responsable de Novo Nordisk, d’« étendre la capacité de production nationale de produits de qualité pour la couverture des besoins nationaux et de répondre aux attentes du gouvernement en matière de production de médicaments innovants issus des biotechnologies et de développement à l’international ». 

Toujours selon le directeur de Novo Nordisk Boufarik, cela va également permettre de promouvoir un transfert de technologie et de savoir-faire, dont « va pouvoir bénéficier la main-d’œuvre locale. Au total, 420 emplois directs et indirects seront ainsi créés, à partir de cette année, avec 120 recrues dans diverses spécialités dans le domaine pharmaceutique, et 300 autres suivront d’ici à 2024. » 

Pour rappel, outre le renforcement de son outil productif industriel en Algérie depuis 2004, qui avoisine un total plus de 250 millions d’euros à travers ses
investissement locaux, dont Aldaph à Tizi Ouzou, la joint-venture avec le Groupe Saidal à Constantine et LMB, Novo Nordisk a pour ambition de mettre sur le marché algérien l’intégralité de son portefeuille de médicaments innovants afin de réduire le fardeau du diabète et des maladies non transmissibles en Algérie. 

« A travers LMB, nous allons approvisionner, d’ici à la fin 2024, le marché algérien avec la gamme complète d’insuline Novo Nordisk », a affirmé le directeur de Novo Nordisk.

De son côté, le ministre a déclaré que « pour faire face au combat des sujets algériens atteints de diabète, qui sont en nombre de 2,5 millions, une autre usine d’insuline va être opérationnelle dans un futur très proche. C’est déjà un grand pas car ce produit est vital dans le schéma thérapeutique ». Il a ajouté que « si l’on arrive cette année à couvrir 40 à 45 % du marché local, pour nous, ce sera une réussite ». 

Il convient de noter que l’usine est d’une superficie de 3,3 ha et est située au sud-ouest de la ville de Boufarik. Elle est adjacente au marché de gros. 

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email