-- -- -- / -- -- --
Nationale

Nouvelles tensions au FLN

Nouvelles tensions au FLN

C’est la grande fissure au sein du groupe parlementaire du FLN. On savait depuis des mois que le courant ne passait pas entre l’ancien chef du groupe, Tahar Khaoua, devenu ministre des Relations avec le Parlement dans le dernier remaniement du gouvernement, et l’actuel, Mohamed Djemaï, un homme d’affaires connu dans la région de Tébessa.

Le ton est vite monté depuis que Khaoua a publiquement pris position contre certaines déclarations du SG du FLN à propos de la révision de la Constitution, notamment au sujet des articles litigieux sur la double nationalité.

Mais les choses ont pris une autre tournure quand Khaoua s’est mis à défendre Ahmed Ouyahia, le SG par intérim du RND, lorsqu’il fut ciblé par Amar Saâdani directement et accusé d’avoir trahi la confiance du président Bouteflika.

Or, voilà que la bataille s’est déplacée au niveau de l’APN, où les divisions existaient depuis bien longtemps.
C’est ainsi qu’on apprend que Djemaï, le chef du groupe parlementaire, a réuni avant-hier une brochette de députés (une centaine, nous dit-on), pour exprimer leur soutien à Saâdani qui, semble-t-il, est menacé sur ses flancs par une nouvelle désobéissance conduite par Khaoua, Abdelaziz Belkhadem, l’ancien SG destitué en janvier 2013, et l’inamovible Belayat.

Dans un communiqué, les signataires dénoncent les « agissements du ministre chargé des Relations avec le Parlement » et ne manquent pas d’exiger même des sanctions de la part du Premier ministre.

Nous tenons à attirer l’attention des autorités, à leur tête Abdelmalek Sellal, sur le comportement de certaines personnes qui refusent de travailler dans le calme et la sérénité. Nous leur demandons de mettre fin à ces agissements visant à semer le trouble dans le groupe parlementaire du parti », lit-on dans ce communiqué qui semble n’avoir surpris personne parmi les observateurs.

Mieux, il semble que Saâdani prépare des mesures disciplinaires à l’encontre de Khaoua, sur la base de rapports et de témoignages de députés, notamment des adjoints et des assistants du président de l’APN, Larbi Ould Khelifa. Des mesures disciplinaires ou des sanctions dont on ne connaît pas encore la nature ou la portée.

Les signataires brandissent déjà le règlement intérieur et les statuts du parti pour contre-attaquer. Selon nos sources, cette réunion s’est tenue juste pour exprimer le soutien du bloc parlementaire à Saâdani, qui subit depuis des semaines des critiques acerbes et des contestations internes.

D’ailleurs, on reproche, au niveau du FLN, les actions de Khaoua qui mène une campagne anti-Saâdani, tentant surtout de viser Djemaï, l’un des plus proches collaborateurs du SG. Or, voilà que ces querelles de chapelle ont pris une autre dimension depuis hier avec le communiqué signé par un autre groupe de députés du FLN.

Ces derniers dénoncent Djemaï, lui-même, en tant que président du groupe parlementaire, l’accusant d’avoir « falsifé des signatures de députés », d’avoir « porté atteinte à un membre du gouvernement (Khaoua, NDLR) nommé par décret par le président de la République ».

Ce communiqué signé par Remili Mohamed, Akoubache Messaoud et Kheraifi Mohamed révèle que Djemaï n’a réuni qu’un petit groupe dans une salle de l’hémicycle, alors qu’il n’a pas convoqué tous les parlementaires du FLN.

Pour les contestataires, Djemaï a perdu la confiance des députés et la maîtrise de son groupe. Il est curieux toutefois de constater que ce communiqué ne fait pas mention d’un quelconque soutien à Saâdani, mais fait part de leur totale adhésion au programme du chef de l’Etat.

Des sources internes au vieux parti estiment que la bataille actuelle a bel et bien consacré la rupture entre les différentes sensibilités parlementaire du FLN. Une rupture qui risque encore de provoquer de nouvelles tensions, d’autant que les législatives de mai 2017 ne sont pas loin et que les listes préliminaires commencent à être confectionnées secrètement. C’est sans doute cela qui fait bouger et remuer les instables députés du FLN.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email