-- -- -- / -- -- --
Monde

Nouvelles sanctions américains contre Pyongyang

Nouvelles sanctions américains contre Pyongyang

Le président américain Barack Obama a approuvé l’introduction de nouvelles sanctions à l’encontre de la Corée du Nord, rapportait hier le département US du Trésor dans un communiqué.

Cette mesure constitue une réponse aux cyberattaques contre le studio hollywoodien Sony Pictures Entertainment, filiale du groupe japonais Sony, dont la responsabilité incombe selon Washington au régime communiste.

Les nouvelles sanctions visent trois entités nord-coréennes, dont les services de renseignements militaires de Pyongyang, ainsi qu’une dizaine de personnalités. Les médias ont auparavant annoncé que les autorités américaines soupçonnaient Pyongyang d’avoir engagé des hackers étrangers pour lancer des attaques informatiques contre Sony Pictures qui avait réalisé le film Interview relatant une tentative d’assassinat du leader nord-coréen Kim Jong-Un par la CIA. 

Le FBI vient de mettre en garde les entreprises américaines contre le risque d’intrusion de « logiciels malveillants » dans leur système informatique après qu’une société américaine a été pour la première fois victime d’une importante attaque cybernétique.

La Corée du Nord fait partie des suspects. Par ailleurs, des dizaines de cyberattaques ont été commises par l’Iran dans 16 pays, y compris l’Amérique. C’est du jamais vu aux USA. Des compagnies implantées en Asie et au Moyen-Orient avaient déjà été victimes d’importantes cyberattaques mais jamais cela ne s’était produit sur le sol américain.

La société américaine Cylance a publié un rapport selon lequel en deux ans, les hackers iraniens avaient commis plus de 50 cyberattaques dans 16 pays, y compris contre des sites militaires stratégiques, énergétiques, médicaux et de transport. Selon le New York Times, au moins neuf compagnies pétrolières et gazières ont été attaquées, ainsi que les compagnies aériennes et les aéroports en Corée du Sud, en Arabie saoudite et au Pakistan, des universités américaines, indiennes, israéliennes et sud-coréennes, où ont été volées des photos et des informations sur les étudiants et les enseignants.

Le 24 novembre, un rare virus a infecté les ordinateurs fonctionnant sous Windows (Microsoft Corporation) au sein de la compagnie Sony Pictures Entertainment, qui en prévision des fêtes s’apprêtait à lancer plusieurs films très attendus. Les copies numériques HD d’au moins cinq films qui venaient de sortir ou étaient destinés à la diffusion en salles ont été mises en ligne en accès libre immédiatement après l’attaque. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email