Nouvelles exigences pour la carte Visa Paysera : Colère des freelancers  – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Nouvelles exigences pour la carte Visa Paysera : Colère des freelancers 

Nouvelles exigences pour la carte Visa Paysera : Colère des freelancers 

La banque Paysera vient d’annoncer de nouvelles conditions concernant la demande de sa carte Visa. Cette dernière est très répandue chez les Algériens, notamment ceux qui exercent dans les réseaux sociaux, vu son usage facile ainsi que ses tarifs compétitifs comparés aux autres banques.

Depuis l’année 2004, la banque lituanienne Paysera offre à ses clients plusieurs solutions de paiement électronique parmi lesquelles la carte Visa Paysera, qui peut être utilisée partout où la carte Visa est acceptée.

Récemment, la banque lituanienne a annoncé de nouvelles conditions pour l’obtention de sa carte bancaire. Désormais, le demandeur de cette carte doit prouver qu’il est résident dans un pays européen, quant à ceux qui ont déjà obtenu leurs cartes, ils auront besoin de modifier les modalités de paiement des frais de service.

Les Algériens ont recours à cette carte bancaire en ligne à cause de l’absence de bureaux de change en Algérie. Normalement, pour obtenir une carte Visa Paysera via les agences algériennes, il faut payer 3 500 DA, plus les frais de livraison (trois euros). Cela reste tout de même très compétitif en comparaison avec les banques traditionnelles en Algérie qui demandent souvent au client l’ouverture de deux comptes, en dinar et en euro, ou bien ne donnent accès à ce service qu’à un nombre limité de leurs clients.

De plus, le service Paysera applique des frais d’utilisation moins chers que ceux appliqués par les banques en Algérie, soit 0,75 euros par mois (environs 150 DA). La seule solution valable pour les freelancers algériens est donc de se tourner vers des fournisseurs internationaux comme Paysera.

La carte visa Paysera assure, en effet, l’accès à plusieurs sites de service mondiaux tels qu’Alixpress, Ebay, Booking et Airbnb. Ceux qui veulent faire des achats sur internet peuvent le faire, mais c’est surtout les entreprises qui veulent promouvoir leurs sociétés qui utilisent le plus cette carte afin de booster leurs pages sur les réseaux sociaux. En payant pour la publicité, le produit qu’ils offrent aura plus de visibilité et c’est ce qui leur permet de mieux l’exposer et de le vendre aussi.

Son autre atout, c’est sa validité qui peut s’étendre jusqu’à quatre ans, avant qu’elle ne soit renouvelée, contrairement aux banques privées et publiques en Algérie, où les cartes expirent au bout de deux ans seulement. Tous ces avantages ont fait qu’elle soit très appréciée par ceux qui l’utilisent.

Certains freelancers ne sachant plus quoi faire ont tout de suite réagi en dénonçant cette mesure, laquelle va les priver de leurs activités. Il semblerait qu’une parade ait déjà été trouvée. Une nouvelle banque, située en Suisse, proposerait des offres alléchantes, similaires à la carte Visa Paysera. D’autres échos du milieu financier citent l’éventualité de la création d’un autre réseau, à travers des banques installées dans au moins deux principautés en Europe.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email