Nouvelle agression israélienne à Ghaza: Trois dirigeants de la résistance palestinienne tués – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


MENASahel

Nouvelle agression israélienne à Ghaza: Trois dirigeants de la résistance palestinienne tués

L’armée israélienne a mené ce mardi à l’aube une nouvelle agression meurtrière contre la bande de Ghaza
au cours de laquelle elle a utilisé 40 avions, hélicoptères et drones contre plusieurs quartiers de la bande dont les maisons de dirigeants du mouvement de la résistance palestinienne le Jihad islamique.

Selon le ministère de la Santé de cette enclave palestinienne, au moins 13 personnes sont mortes, dont trois chefs du Jihad islamique et des enfants et 20 autres blessées.

Les dirigeants du Jihad assassinés sont le commandant de la région sud des Brigades Al-Qods et du secrétaire de son conseil militaire, Jihad Ghannam, et de sa femme dans le bombardement israélien de la ville de Rafah, du porte-parole du Jihad islamique pour la Cisjordanie, Tariq Azzedine et du commandant de la région nord de la bande de Ghaza , Khalil al-Bahtini.

Le Jihad Islamique a confirmé dans un communiqué le martyr des trois responsables de la résistance palestinienne.

Les opérations d’évacuation par les secours se poursuivent dans les zones touchées par les frappes, ajoute le ministère dans un communiqué.

Un drame au quotidien à Ghaza

« Nous pleurons les dirigeants et leurs femmes et un certain nombre de leurs fils qui ont été tués dans un lâche crime sioniste », écrit le Jihad islamique dans son communiqué, affirmant que « le sang des martyrs augmentera [la] détermination » du mouvement. Israël « a dédaigné toutes les initiatives des médiateurs, la résistance vengera les dirigeants » tués dans la nuit, ajoute le Jihad islamique.

L’agression sioniste survient moins d’une semaine après l’annonce d’une trêve obtenue à la suite d’une médiation égyptienne au terme d’une nouvelle escalade de violence entre l’armée israélienne et le Jihad islamique consécutive à la mort dans une prison israélienne d’un responsable de ce mouvement en grève de la faim pendant près de trois mois.

Le conflit israélo-palestinien connaît un net regain de violences depuis le début de l’année, après l’entrée en fonction, fin décembre, d’un des gouvernements les plus racistes de l’histoire d’Israël, sous la direction du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email