-- -- -- / -- -- --
Culture

Nouvel album de Kamel Ouamar

Nouvel album de Kamel Ouamar

Le chanteur et musicologue Kamel Ouamar vient de mettre à la disposition des mélomanes une nouvelle création artistique. Celle-ci n’est autre qu’un nouvel album de neuf chansons où trois genres musicaux s’y côtoient : le chaâbi, l’oriental et l’universel.

C’est ce qu’a indiqué le créateur (Kamel Ouamar), mercredi dernier en milieu d’après-midi, dans une conférence de presse animée à la maison de la culture Mouloud-Mammeri de Tizi-Ouzou. Il s’agit du deuxième album de l’artiste. Le premier est sorti en 2004. Pourtant, la carrière artistique de Kamel Ouamar remonte à plus de 30 ans.

« J’aime faire quelque chose de réellement artistique », a-t-il dit avant de préciser qu’il a, par conséquent, consacré beaucoup de recherches à son nouvel album.
Les assertions de Kamel Ouamar semblent avérées puisque de nombreux connaisseurs de la chose musicale, présents à ce rendez-vous avec la presse, lui ont témoigné leur grande appréciation pour sa nouvelle création.

C’est le cas effectivement de l’artiste Taleb Tahar. L’artiste Slimani, présent lui aussi dans la salle et dont l’hommage lui a été rendu une semaine plutôt dans le même espace, a quant à lui témoigné de la grande connaissance musicale et artistique du conférencier.

Da Hammou, ancien animateur à la radio Chaîne 2, aujourd’hui âgé de 86 ans, n’a pas tari d’éloges sur Kamel Ouamar. Mais pourquoi trois genres musicaux dans un même album ? Répondre aux goûts des uns et des autres. Le chaâbi, l’oriental et l’universel, devons-nous rappeler.

Cela suppose donc que le chaâbi et l’oriental ne font pas partie de l’universel. Le débat entre connaisseurs fut alors inévitable. Toutes les musiques sont universelles, ont relevé Slimani et Si Smaïl Seddik, chef d’orchestre et enseignant de musique à l’école de musique de la maison de la culture Mouloud-Mammeri de Tizi-Ouzou.

Entre ces connaisseurs, le débat eut lieu avec le langage du solfège, d’où alors la difficulté à suivre l’évolution et la teneur exacte. En tout cas, si Smaïl Seddik a indiqué pour sa part que toutes les musiques reposent sur le principe de sept notes musicales. « Le reste, il n’est question que du genre musical », a-t-il poursuivi.

Toujours sur le chapitre des notes musicales, Slimani, lui aussi partisan du principe « toutes les musiques sont universelles », a informé l’assistance que la musique, à l’instar de toutes les sciences, suit son évolution.

C’est en mettant en avant ce contexte évolutif qu’il a précisé qu’autrefois le mandole était composé de seulement huit cordes, mais pour les besoins de notes du chaâbi, Hadj M’hamed El Anka y apporta sa propre touche en introduisant deux cordes de plus. Autrement dit, le mandole à huit cordes est devenu depuis un mandole de dix cordes.

En Algérie, pays du chaâbi, les spécialises du mandole utilisent tous à présent l’instrument à dix cordes. Revenant ensuite sur le vif du sujet, à savoir le motif même de la tenue de la conférence de presse, Kamel Ouamar indiquera que certaines chansons contenues dans son album datent de plusieurs années.

C’est sans doute pour cette raison que parmi les fans, nombreux, de Kamel Ouamar, bon nombre d’entre eux ne le connaissent pas de vue. Cependant, cette situation ne tardera pas. En effet, Kamel Ouamar a indiqué qu’il organisera dans les prochains jours une série de galas. Le premier est programmé à la maison de la culture Mouloud-Mammeri. Deux autres auront lieu juste après à Alger.

Notons aussi que Kamel Ouamar, originaire de Makouda mais résidant permanent à la ville des Genêts, est aussi connaisseur de la composition de musique pour le cinéma. Il est même disposé à prendre en main ce chantier pour peu qu’un cinéaste lui fasse commande.

« C’est le genre de film qui exige le genre de musique à composer », dit-il. « Et la composition d’une musique pour film est conditionnée d’abord par la lecture du scénario et une discussion avec le réalisateur « , confie le conférencier. A relever aussi que Kamel Ouamar tient une réputation pour être passé pour un expert dans l’interprétation des chansons de feu Cherif Kheddam.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email