-- -- -- / -- -- --
Culture

Nouveautés et créativité

Nouveautés et créativité

L’ouverture de la neuvième édition du Festival culturel national de théâtre de marionnettes aura lieu, demain, mercredi 10 juin, à 17 heures au complexe culturel d’Ain Temouchent, ville de l’ouest d’Algérie qui accueillera quatre vingt spectacles dont dix en compétition.

Les marionnettistes animeront ce festival jusqu’au mardi 16 juin à Ain Temouchent, soit Ain El Kihal, Hammam Bouhadjar et Ain Larbâa, chaque commune ayant au programme huit représentations.

Les représentations dont également soixante quatre sont inhérentes à l’animation de l’environnement dans les 28 communes de la wilaya et six destinées aux personnes handicapées, sont inscrites au menu de cette édition, d’après les précisions données ce dimanche par Karim Bouarfa, le commissaire du Festival, lors d’une conférence de presse au complexe culturel de Ain Temouchent. Le Festival culturel national de théâtre de marionnettes (FCNTM) concernera, selon le conférencier, les enfants hospitalisés et ceux handicapés ou déficients mentaux.

Au sujet des spectacles en compétition, le commissaire du Festival a précisé que sur les vingt-quatre compagnies qui ont présenté leurs candidatures, dix sont sélectionnées par un jury de présélection, avec comme critère « la qualité et la nouveauté de la pièce ».

Le jury de cette neuvième édition, présidé par Rachid Djerrou, acteur, ex-directeur du Théâtre de Mascara et commissaire du festival de théâtre amateur de Mostaganem, est composé de la réalisatrice et actrice Amerghad Amel, Said Bouabdellah, réalisateur, écrivain et ex-directeur du Théâtre Régional d’Oran, Rabie Kachir, réalisateur et acteur, et Douila Noureddine, spécialiste de la marionnette.

Cette nouvelle édition sera également ponctuée par une d’une journée d’étude sur « Le théâtre de marionnettes et le développement de la créativité », à laquelle prendront part les participants venus de huit wilayas d’Algérie. Il s’agira lors de cette manifestation institutionnalisée, selon son commissaire, d’encourager les troupes en matière de production, d’asseoir le rapprochement entre le festival et les spectateurs, aller vers la création d’une banque de données pour cette manifestation.

La caractéristique de cette édition 2015 est liée au relèvement de la valeur du grand prix du festival. Prix qui passera de 350.000 à 600.000 DA. Il y aura l’instauration d’un prix pour le meilleur confectionneur de marionnettes. Le jury doit également décerner les prix de la meilleure réalisation, du prix du jury, de la meilleure scénographie, du meilleur manipulateur de marionnettes et du meilleur texte.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email