-- -- -- / -- -- --
Nationale

«Nous sommes capables d’instaurer la paix dans nos contrées !»

«Nous sommes capables d’instaurer la paix dans nos contrées !»

Le Venezuela a pris samedi la présidence pour trois ans du Mouvement des Non-Alignés. Plus de 100 nations sur les 120 membres constituant le Mouvement étaient représentées à ce 17e sommet de deux jours qui a pris fin hier sur l’île de Margarita (nord).

Placé sous le thème « Unis sur la voie de la paix », ce sommet a passé en revue tous les aspects liés à la coopération et les questions en suspens.

Le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, a été représenté à ce sommet par le président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Mohamed-Larbi Ould Khelifa qui était accompagné du ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, désigné par le président de la République pour représenter l’Algérie au segment ministériel précédant cette rencontre.

Le sommet est sorti avec plusieurs recommandations dont celles visant « la paix et à la sécurité », notamment la lutte contre le terrorisme, le droit à l’autodétermination, le développement durable, la coopération en matière de développement, le désarmement, la situation au Moyen-Orient et les effets climatiques.

La délégation algérienne, présidée par le président de l’APN, a notamment insisté sur la validité des principes du Mouvement dont l’Algérie est membre fondateur.

Et de rappeler l’apport historique du non-alignement à l’émancipation de la majorité de ses pays membres de la colonisation, tout en rendant hommage au président Hugo Chavez, « continuateur de l’œuvre des pères fondateurs du Mouvement ainsi qu’au rôle des pays d’Amérique latine qui ont ouvert de nouvelles perspectives au non-alignement après la guerre froide ».

Ramtane Lamamra avait souligné lors de la réunion préparatoire que « le soleil du non-alignement ne s’est pas couché à l’ouest, mais que son message continue de brûler avec l’intensité de l’espérance de l’humanité dont il est porteur ».

Après Cuba et la Colombie, le Venezuela est le troisième pays latino-américain à assurer la présidence du Mouvement. Bien que la cérémonie de passation de la présidence au Venezuela s’est déroulée samedi lors du sommet des chefs d’Etat et de Gouvernement, le Venezuela est devenu le président de ce mouvement dès le début des réunions préparatoires au sommet, selon le gouvernement. Le Venezuela préside le mouvement depuis sa création il y a 55 ans.

La ministre vénézuélienne des Affaires étrangères, Delcy Rodriguez, avait insisté dans son allocution à l’ouverture de la réunion ministérielle, jeudi, sur l’importance de ce sommet qui se tient au moment où son pays est confronté à une guerre économique.

Parmi les défis qui menacent la paix, la sécurité et la solidarité entre les membres des MNA, la délégation iranienne a cité l’ingérence étrangère dans les affaires intérieures des Etats, le terrorisme et la violence exercée par l’occupation israélienne sur le peuple palestinien au mépris du droit international.

Le ministre palestinien des Affaires étrangères, Riad Malki a, pour sa part, exhorté le Mouvement des non-alignés à exercer son pouvoir pour mettre fin à la violence et soutenir le peuple palestinien en proie aux arrestations, aux meurtres et autres crimes perpétrés par l’occupant israélien, notamment contre la Bande de Ghaza sous blocus.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email