-- -- -- / -- -- --
Sports

«Nous devons rester sur la lancée»

«Nous devons rester  sur la lancée»

Accosté à la sortie de la maison de la Culture de Sétif, où il venait d’être honoré aux cotés du président du club, M. Hacène Hammar, par le secrétariat national de l’UGTA, à l’occasion de la célébration de la date commémorative de la nationalisation des hydrocarbures, le coach de l’ES Sétif, Kheireddine Madoui, a bien voulu nous accorder cet entretien.

Le Jeune Indépendant : On continue de savourer le tout dernier sacre africain, n’est-ce pas ?

Kheireddine MadaouiIl est tout à fait normal de fêter comme il se doit un tel évènement, qui a été réalisé avec beaucoup de mérite. Notre club est toujours fier de procurer de la joie à Sétif et à toute l’Algérie. Mais il est temps de reprendre du service, en s’occupant notamment du championnat.

23 titres dont 13 remportés par le club depuis 2008. Y a-t-il un secret ?

Le secret réside dans un travail effectué depuis des années par les anciens présidents, joueurs et staff techniques de ce grand club. Ces différentes générations ont eu le mérite de remporter les différents titres, toutes compétitions confondues. Nous sommes sur leur trace et nous travaillons d’arrache pied pour représenter au mieux ce club et garnir encore plus sa vitrine.

Il faut dire dans ce contexte que M. Hacène Hammar s’est pleinement investie dans son rôle de président de club ces dernières saisons. Il a acquis cependant une grande expérience dans la gestion des affaires du club.

L’équipe, bénéficie également depuis un bon moment, d’une stabilité qui a donné ses fruits avec toutes ces consécrations. Maintenant, l’Entente a pris une et a placé la barre très haut. Il va falloir alors travailler davantage pour maintenir ce niveau et prétendre à d’autres titres.

Dans les différentes colonnes de la presse nationale, on parle de sollicitations, concernant les services de Madoui , émanant de plusieurs clubs , notamment le Ahly du Caire. Qu’en est-il au juste ?

Non ! Je peux vous affirmer que je n’ai reçu aucune proposition officielle, ni du Ahly, ni d’un quelconque club de l’étranger.

Votre équipe joue sur tous les fronts, pensez-vous avoir le potentiel de joueurs et les moyens qu’il faut pour atteindre les différents objectifs de la saison ?

Oui, il convient de rappeler que l’équipe sétifienne a grandi avec toutes ces compétitions continentales qui nous ont conduit à affronter les grosses cylindrées comme le TP Mazembé, le Vita Club et le Ahly d’Egypte. Nous devons rester sur cette lancée avec le potentiel dont nous disposons, mais devons les pieds sur terre pour pouvoir continuer le travail dans le calme et la sérénité.

Vous affrontez, ce samedi dans le cadre de la 21e journée de la Ligue professionnel le Mobilis, votre coleader le MO Béjaïa sur son propre terrain. C’est là un match pas comme les autres ?
Oui, car au regard de son importance, on peut même dire que c’est une finale avant la lettre de ce championnat. Cela dit, il ne faut pas mettre davantage de pression sur le groupe. Nous devons préparer sereinement et convenablement cette rencontre pour rentrer à Sétif avec un bon résultat.

Et pour conclure ?

Je profite encore une fois pour dédier le sacre de la supercoupe d’Afrique à tout le peuple algérien et à tous les supporters de l’Entente de Sétif.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email