-- -- -- / -- -- --
Nationale

Nourredine Naït Mazi inhumé à El Alia

Nourredine Naït Mazi inhumé à El Alia

Hier, avant de rejoindre sa dernière demeure à El Alia, la dépouille de Nourredine Naït Mazi s’est arrêtée un instant dans la salle de conférences d’El Moudjahid, pour donner l’occasion à la presse nationale, notamment ses anciens collaborateurs, de se recueillir sur sa mémoire.

Parmi eux,inconsolable, Zakia El Hadja, son assistante de toujours : « Je le pleure aujourd’hui parce qu’il a été un responsable exemplaire, imposant le respect par ses hautes compétences professionnelles, jointes à un cœur d’or pétri de grandes valeurs humaines », s’est-elle exprimée en proie en une vive émotion.

Ces deux vertus caractérisaient le géant de la presse nationale qu’a été et demeure, pour toujours, Naït Mazi. Sa personnalité imposait le respect, déjà par sa haute stature, son élégance raffinée, sa fine intelligence et aussi par sa réserve et son effacement, loin des mondanités. Naït Mazi n’avait en tête que son métier et sa missionde servir par cette voie son pays et ses habitants.

Il n’avait ni ambition personnelle pour atteindre la gloire par un poste prestigieux, ni celle d’amasser des biens matériels. Il a habité toute sa vie un modeste trois pièces. Mais ce qu’il avait de sublime, c’est ce profond amour de la profession au service des idéaux de la nation et de partager cette éthique avec ses collaborateurs.

D’ailleurs, ceux-là reconnaissent en lui leur maître et c’est en concrétisant ses enseignements que nombreux, à l’ère de la presse indépendante, sont devenus des patrons de presse. Ils lui restent très attachés et ils n’ont pas manqué d’être présents à ce dernier hommage pour lui marquer leur gratitude éternelle.

Nourredine Naït Mazi leur a appris à s’engager à fond, en patriotes et en nationalistes dans la construction et le développement du pays, tout en restant attachés à son identité et à sa personnalité ainsi qu’aux lignes nobles sur le plan de la politique étrangère. Il laisse un souvenir impérissable. Son œuvre doit être poursuivie, servant de modèle, d’école et de référence à l’ensemble de la presse nationale, écrite et aussi audiovisuelle.

Le nom de Nourredine Naït Mazi est gravé en lettres d’or dans l’histoire de la presse algérienne, nourrissant les générations de journalistes dans le futur. Que le Seigneur lui accorde tous les bienfaits qu’il est en mesure de mériter.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email