-- -- -- / -- -- --
Nationale

Nourredine Bedoui : «Ce sera la réponse aux ennemis de l’Algérie»

Nourredine Bedoui  : «Ce sera la réponse aux ennemis de l’Algérie»

Le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Nourredine Bedoui, a déclaré, jeudi dernier, à Tizi Ouzou où il était en visite de travail et d’inspection que « la participation massive aux élections législatives prochaines sera la réponse juste et appropriée aux ennemis de l’Algérie ».

Le ministre n’est, toutefois, pas allé jusqu’à l’identité de ces personnalités ou cercles « ennemis « du pays. Bedoui s’est également voulu rassurant aussi bien à l’endroit des autorités locales que des citoyens de Tizi Ouzou, en réaffirmant que tous les projets de développement qui leur ont été promis seront concrétisés, et que, par conséquent, il n’y a pas lieu d’interpréter le gel de certains comme abandon.

Le ministre de l’Intérieur a répété à maintes reprises à ses différents interlocuteurs que la volonté du président de la République est inébranlable quant à la concrétisation de tous les projets de développement retenus pour la wilaya de Tizi Ouzou.

Il n’en demeure pas moins que suite à l’insistance du président de l’APW, Mohamed Klallèche, quant à la nécessité de réaliser en urgence certains projets prioritaires, Bedoui a promis de soumettre à qui de droit et de défendre la proposition de réaliser ces « projets urgents » tels que des EPH (établissements publics hospitaliers), des structures sportives en faveur de la jeunesse, le complexe mère-enfant, et un quota supplémentaire pour l’habitat rural.

Le ministre a également mis l’accent sur sa volonté de débloquer l’argent nécessaire pour la réfection et l’entretien des chemins communaux et de wilaya, « car, a-t-il noté, l’importance du secteur des travaux publics dans l’ensemble du développement de la région n’est pas des moindres. »

Entre autres décisions gouvernementales en corrélation
intime avec le vécu du citoyen, le ministre de l’Intérieur a annoncé à partir de Tizi Ouzou que dès le mois de mars prochain le numéro d’immatriculation de véhicule connaîtra un changement, à savoir la suppression de l’indicatif de wilaya. « Un seul et unique indicatif, qui est national, pour l’ensemble des véhicules appartenant à des nationaux », a annoncé Nourredine Bedoui.

Le document d’identité biométrique a également fait l’objet d’un accent particulier de la part du ministre. Ce document, en sus de certains éléments comme le passeport et la carte nationale d’identité sera exploité dans le cadre de la lutte contre la violence dans les espaces sportifs, les stades de football particulièrement.

Concernant plus précisément la nouvelle politique de sécurisation des stades, Bedoui a indiqué que les supporters identifiés comme « violents « , et ce grâce à ce document biométrique, seront frappés d’interdiction d’accès aux stades.

Revenant aux rendez-vous élections législatives, le ministre a assuré que « l’opération de révision du fichier électoral national a pris fin hier « . (Soit la veille de son arrivée à Tizi Ouzou). Toutefois, les chiffres concernant l’électorat ne seront rendus publics qu’une fois le délai de cinq jours pour d’éventuels recours pour des correctifs, et ce en conformité avec la loi, sera terminé.

Notons enfin que la visite du ministre sur le terrain a porté sur pas moins de onze points lesquels étaient répartis sur les communes de Tizi Ouzou, Draâ-Ben-Khedda, Tadmaït, Aït-Aïssi, Tizi-Rached, Mekla, Azazga et Timizart. Dans cette dernière commune, plus exactement dans le village d’Imaloussen, il a été procédé à la mise en service du gaz naturel au profit de 4I0 foyers.

A Azazga, la visite de Nourredine Bedoui a porté sur un chantier de 1500 logements LPL et I000 logements AADL. Ce site, sis au lieudit « Imlel « , est retenu comme le nouveau pôle urbain d’Azazga. Les deux points suscitant intérêt sont évidemment le stade de 50 000 places de Boukhalfa et le barrage de Tizi N’Tletha.

Dans les deux cas, le ministre, à l’instar de ses collègues concernés par ces projets, n’a pas caché sa contrariété suite au terrible constat de la situation.

Concernant le stade, Nourredine Bedoui a fait le parallèle avec les autres projets de stades, dont celui de Sétif, qui sont déjà terminés. « Pourquoi est-ce que les autres stades, dont pourtant les travaux ont démarré en même temps, sont déjà terminés alors que celui-ci ne l’est pas encore « , s’est écrié le ministre.

Concernant le barrage de Tizi N’Tletha, il a entendu la même « rengaine « que les autres de la part des responsables concernés par ce projet, à savoir que l’opposition citoyenne est responsable du retard.

Le ministre a plaidé pour que les citoyens de cette wilaya prennent conscience que c’est à eux que profitera le développement de la région. Notons enfin que le ministre n’a pas eu les vraies explications sur le projet portant construction du barrage de Sidi-Khlifa (Azeffoun).

Ce projet a fait l’objet d’un gel depuis de longues années. Et l’enveloppe financière dégagée pour sa construction a été mise à la disposition de la wilaya de Ouargla qui l’a utilisée pour le financement d’une multitude d’opérations de nature hydrique. Selon la député du RND, Mme Ourida Laârfi, même le ministre du secteur a reconnu cette réalité dans son exposé au sein de l’APN.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email