-- -- -- / -- -- --
Nationale

Nouri partage l’expérience algérienne

Nouri partage l’expérience algérienne

L’expérience algérienne dans le développement de l’accès à l’énergie a été saluée par le président de la fondation « Energies pour l’Afrique » et ancien ministre français, Jean-Louis Borloo. A la veille de la 21e Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP21) prévue du 30 novembre au 11 décembre à Paris.

M. Jean-Louis Borloo, qui s’est déplacé en Algérie pour son projet de développement de l’électrification en Afrique estime que le rôle de l’Algérie est « vital » de par son soutien aux pays africains qui n’ont pas accès à l’énergie et son soutien à l’accord international sur les changements climatiques.

« S’il y’a un pays dans l’Afrique qui a réussi partout et compris dans les zones rurales, c’est bien l’Algérie. Il y’a un vrai savoir-faire de la part de l’Algérie dans le domaine des énergies. L’Algérie est une capitale diplomatique de très grande importance », a soutenu le président de la fondation « Energies pour l’Afrique ».

Après son entrevue avec M. Jean-Louis Borloo, le ministre des Ressources en eau et de l’Environnement, Abdelwahab Nouri, a déclaré que les efforts déployés par l’Algérie dans le domaine des énergies devraient être « mieux connus au niveau de tout le continent africain et international ».

Concernant sa participation à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques, le ministre a tenu à assurer que « l’Algérie n’épargnera aucun effort pour la réussite de cette rencontre. Tant qu’il est question de préserver l’environnement, l’Algérie est toujours présente ».

Par ailleurs, et concernant le raccordement en gaz naturel, Nouri s’est félicité des taux records qu’a enregistrés l’Algérie dans ce domaine.

« L’Algérie qui a atteint des taux record en eau potable et en Gaz naturel, dispose des résultats qu’ont ne trouve pas chez les pays africains, y compris chez les pays riches », a-t-il souligné. Pour illustrer ses propos, le premier responsable du secteur a affirmé que 99% des foyers algériens sont raccordés à l’électricité et au Gaz naturel, tandis que 98% de la population sont raccordé à l’eau potable. Selon lui, « l’Algérie est leader dans ce domaine ».

« Nous nous joignons à cet effort, sachant qu’un habitant sur dix dispose de l’énergie électrique dans les pays africains », a-t-il indiqué. Pour sa part, L’ancienne ministre de la Francophonie, Yamina Benguigui, a profité de l’occasion pour parler de l’agence Energie Afrique, qui est, selon elle, le grand véhicule qui propose un immense projet africain, signé par 54 Etats.

« Aujourd’hui, nous sommes ici pour conquérir de l’expérience algérienne et l’avoir comme partenaire par son expertise. Nous avons absolument hâte d’avoir à nos côtés l’Algérie, et ce pour plusieurs raisons, à savoir que c’est le premier pays africain qui a eu cette question de l’énergie au centre de son évolution et au centre de sa population », a-t-elle souligné, estimant que l’Algérie a, aujourd’hui, une vision qui dépasse tout entendement, pour cela, la majorité des Etats africains ont besoin de l’expertise algérienne.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email