-- -- -- / -- -- --
Nationale

Nouri insiste sur le partenariat étranger

Nouri insiste sur le partenariat étranger

Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Abdelwahab Nouri, a réitéré son appel aux industriels du secteur agroalimentaire pour développer leur production et la hisser aux standards internationaux à travers le partenariat étranger.

« Il faut tisser des relations de partenariat avec les entreprises étrangères car nous avons un marché porteur qui nécessite d’être développé ; d’’autant que le consommateur algérien est devenu très exigeant en ce qui concerne la qualité des produits », a-t-il déclaré hier à l’occasion de l’inauguration de la 13e édition du salon international de l’agroalimentaire, Djazagro 2015.

M. Nouri qui était accompagné des ministres du Commerce et de la Jeunesse, Amara Ben Younes et Abdelkader Khomri ainsi que le ministre de l’Agriculture de Pologna, Marek Sawicki, a exprimé sa satisfaction de cette rencontre économique qui a regroupé 637 exposants de 30 pays dont 24 % nationaux.

« C’est une avancée notable par rapport aux éditions précédente », s’est-il félicité en affirmant que l’Algérie se déploie pour booster le secteur de l’agroalimentaire qui accuse « un retard ».

« On ne peut concevoir le développement économique d’un pays sans le secteur de l’agriculture et de l’agroalimentaire », a-t-il déclaré en soulignant l’urgence de rattraper le maillon faible de cette chaîne de production que sont les infrastructures et les équipements adéquats ainsi que la formation permanente des industriels du secteur et la mise à niveau des entreprises de l’agroalimentaire.

Il a affirmé dans ce sens la mise en disponibilité de 39 silos pour le stockage des céréales ainsi que l’implication de 52 entreprises privées pour l’acquisition d’entrepôts frigorifiques.

Pour développer ce secteur clé, le ministre a invité les entreprises étrangères de lancer des partenariats avec les entreprises nationales. Le ministre a également évoqué les efforts consentis par l’Etat pour le développement du secteur agricole.

Pour sa part, le ministre de l’Agriculture de Pologne a exprimé l’importance de l’Algérie pour ce pays en tant que 1er partenaire en Afrique « Nous profitons de notre présence en Algérie pour élargir et intensifier notre coopération. » Il a rappelé que son pays a déjà contribution des jeunes agriculteurs algériens dans le domaine des semences et des céréales et souhaite à présent étendre cette formation dans le domaine de la transformation des produits laitiers.

Marek Sawicki, a indiqué que plusieurs entreprises polonaises sont déjà présentes en Algérie et nous souhaitons qu’il y ait des entreprises algériennes en Pologne. Il a ajouté que la Pologne est passée d’un pays déficitaire à un pays exportateur avec 21 milliards d’euro de produits alimentaires.

« Nous sommes devenus 4e producteur dans la zone euro et nous parvenons à réaliser un excédent de 35 % que nous exportons. Aussi, nous souhaitons transmettre notre expérience à l’Algérie », a-t-il dit.

Le ministre de la Jeunesse, Abdelkader Khomri, a affirmé pour sa part que les pouvoirs publics ont la responsabilité » d’engager l’Algérie dans l’après pétrole notamment dans le secteur agricole qui est le garant de ce processus de transition d’une économie basée sur les hydrocarbures à une économie diversifiée. Il a appelé les jeunes à s’orienter vers ce secteur et capter le potentiel humain déjà existant à travers l’intégration des vétérinaires et des agronomes qui sont en dehors de ce circuit.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email