-- -- -- / -- -- --
Nationale

Nouri annule les contrats chinois d’Amar Ghoul

Nouri annule les contrats chinois d’Amar Ghoul

Près d’un mois après son installation à la tête du ministère du Tourisme, Abdelwahab Nouri a déjà commencé à faire le grand ménage. Nommé ministre de l’Aménagement du territoire, du Tourisme et de l’Artisanat le 11 juin dernier, Abdelwahab Nouri s’est aussitôt attelé au nettoyage des contrats passés par son prédécesseur, Amar Ghoul.

Selon une source généralement bien informée, le nouveau ministre a décidé d’annuler plusieurs projets avec des sociétés chinoises pour des coûts jugés exagérément élevés, surtout en ces temps de rationalisation des dépenses décidée par l’Etat.

Il vient ainsi d’annuler, à titre d’exemple, le marché de rénovation du Centre de thalassothérapie de Sidi Fredj, que l’ex-ministre du Tourisme avait attribué à China Railway construction engineering group (CRCEG), spécialiste du ferroviaire. Un choix qui avait fait jaser, l’ex-ministre ayant beaucoup sollicité les groupes chinois lorsqu’il était au ministère des Travaux publics puis au ministère des Transports.

M. Nouri a attribué le marché au turc Gents (qui avait déjà obtenu un marché de construction d’un hôtel sur le site), associé à Travocovia, filiale BTP du groupe Condor.

Ce consortium a soumissionné pour 2,1 milliards de dinars, contre 3,7 milliards pour CRCEG, a indiqué notre source. D’autres contrats pourraient ainsi connaître le même sort, ajoute-t-on.
Amar Ghoul avait désigné China Railway Construction Corp (CRCC) pour rénover le complexe thermal de Hammam Salihine pour 4,7 milliards de dinars, avant qu’il ne soit remplacé par Abdelwahab Nouri lors du dernier remaniement ministériel décidé par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email