-- -- -- / -- -- --
Nationale

Nouri à Stockholm pour représenter l’Algérie et l’Afrique

Nouri à Stockholm pour représenter l’Algérie et l’Afrique

Le ministre des Ressources en eau et de l’Environnement, Abdelouahab Nouri, prendra part à la 25e édition de la Semaine mondiale de l’eau, qui se déroulera à partir d’aujourd’hui à Stockholm (Suède), a indiqué hier un communiqué du ministère.

Cette manifestation est organisée du 23 au 28 août par l’Institut international de l’eau de Stockholm, sous le parrainage du gouvernement suédois et des agences de l’ONU. 

Organisée cette année sous le thème « L’eau pour le développement », cette Semaine mondiale sera consacrée essentiellement au bilan des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), qui arrivent à échéance en 2015, et aux perspectives du Programme post-2015 de l’ONU qui prendra le relais des OMD.

Cette manifestation, qui regroupera plus de 2 000 participants, vise au renforcement et au développement des capacités, des partenariats et du suivi de la mise en œuvre des processus et programmes internationaux relatifs à l’eau. Lors de cette rencontre internationale, M. Nouri fera part des efforts engagés par l’Algérie pour l’atteinte des OMD, ainsi que des grands projets d’infrastructures réalisés par le pays durant la période 2000-2015.

Nouri, qui représentera l’Algérie au cours de cette Semaine mondiale de l’eau participera également en tant que vice-président du Conseil des ministres africains de l’eau à une journée spéciale « Africa Focus », dédiée à l’examen de la situation de l’eau en Afrique. Il présidera, en outre, un séminaire relatif au suivi et à l’évaluation des progrès accomplis par le continent africain dans la réalisation des OMD.

Pour rappel, l’Algérie a également pris part ce mois en cours à une rencontre sur la gestion de l’eau dans le monde arabe, organisée au Caire par Arab Countries Water Utilities Association (ACWUA), le réseau arabe pour l’environnement et le développement, le Conseil arabe de l’eau en partenariat avec la Ligue arabe, la Commission de l’Union européenne et l’Institut de la direction collective CLI allemand.

La rencontre a regroupé 27 experts de sept pays arabes, dont des Algériens, qui ont examiné les expériences des pays arabes dans la gestion de l’eau et la possibilité de transférer et d’échanger les expériences et les techniques réussies dans ce domaine, notamment au sein des pays qui souffrent de stress hydrique.

Le secrétaire général de ACWUA, Khaldoun Khashman a souligné l’importance de cette rencontre fructueuse dans le transfert d’expériences arabes et des solutions aux problèmes environnementaux, qui se multiplient de plus en plus avec les problèmes que vit la région arabe, dont la raréfaction et la faible efficacité des réseaux d’eau et d’assainissement, conjugués aux problèmes liés au changement climatique et à la diminution des sources de financement pour le développement du secteur hydrique.

Il a également évoqué le problème des conflits qui a entraîné la migration forcée des populations qui fuient les zones de guerre en abandonnant souvent les zones d’eau abondante vers les zones arides.

Le docteur Djamel Jaballah, le conseiller du secrétaire général de la Ligue arabe a déclaré pour sa part que la région arabe, est confrontée à un défi majeur en matière d’eau, en soulignant la nécessité de renforcer la coopération et le partenariat arabo-arabe dans ce domaine, ainsi que la mise en œuvre des projets conjoints pour subvenir aux besoins de la région.
 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email