-- -- -- / -- -- --
Nationale

Noureddine Boutarfa : «L’Algérie produit moins que son quota»

Noureddine Boutarfa : «L’Algérie produit moins que son quota»

A son arrivée dans la capitale autrichienne, Vienne, le ministre de l’Energie, Noureddine Boutarfa, a déclaré que l’Algérie avait réduit plus que son quota de baisse de production de pétrole, fixé à 50 000 barils/jour. « La production pétrolière algérienne actuelle tourne autour de 1,027 million de barils par jour », a-t-il précisé dans une déclaration à la presse.

Bouterfa était à Vienne dans le cadre de la réunion du comité de surveillance des accords de réduction de la production de pétrole conclus par l’OPEP et ses partenaires L’objectif de la réunion : mettre au point les moyens de surveillance et vérifier que les pays engagés respectent leurs quotas de production.

Boutarfa a indiqué que cette réunion est consacrée aux différentes questions liées au système de monitoring mis en place, notamment « les sources, le planning, les délais et les systèmes d’alerte ». Il a, en outre, fait savoir que le comité de monitoring devrait se réunir encore à trois reprises avant la prochaine réunion de l’OPEP prévue en mai.

Ainsi, il y aura une deuxième réunion du comité en février prochain, a-t-il dit, rappelant que ce comité « a la faculté de convoquer, si nécessaire, une réunion ministérielle extraordinaire de l’OPEP ».

Pour leur part, les ministres saoudien et russe semblaient optimistes sur le respect de l’accord. Le ministre saoudien de l’Energie, Khaled Al-Faleh, a souligné que les producteurs avaient déjà diminué leur mise sur le marché de 1,5 million de barils par jour, selon l’agence Bloomberg.

Son homologue russe, Alexandre Novak, était également optimiste, disant que Moscou était « en avance sur ce qui était prévu » et faisait de son mieux pour maximiser sa participation. L’accord, conclu le 10 décembre pour six mois et entré en vigueur le 1er janvier, prévoit qu’une dizaine de pays non-OPEP, dont la Russie, doivent réduire leur production de 558 000 b/j.

Parallèlement, dans un accord en novembre, les pays de l’OPEP ont prévu une baisse de production de 1,2 mbj. Cette réduction globale de 1,8 mbj a pour but de soutenir les prix de l’or noir qui avaient chuté de plus de moitié depuis l’été 2014 après avoir franchi la barre de 120 dollars. En décembre, la production de l’OPEP a été de 33,1 mbj, tandis que la Russie a produit 11,2 millions mbj. 

Pour rappel, la proposition de constitution du comité ministériel de suivi de l’accord OPEP-non-OPEP est l’une des composantes de la proposition algérienne adoptée par les pays OPEP et non-OPEP lors de la réunion de décembre dernier à Vienne. Ce comité est composé de représentants de l’Algérie, du Koweït et du Venezuela ainsi que de deux représentants de pays non-OPEP (Russie et Oman).

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email