-- -- -- / -- -- --
Culture

Notes algéro-ukrainiennes

Notes algéro-ukrainiennes

Dirigé par le chef Volodymyr Sheiko d’Ukraine, l’Orchestre symphonique national a donné un concert, dans la soirée de ce jeudi 28 janvier, au Théâtre régional de Constantine, avec la participation de la soprano ukrainienne Ohka Fomichova, le ténor Dmytro Kuzmin et la pianiste algérienne
Louiza Hamadi.

C’est un Orchestre symphonique national « tout feu tout flamme » qui a ébloui le public constantinois. Les spectateurs, très nombreux, seront rapidement plongés dans le bain de la grande musique, se laissant prendre par les rythmes soutenus et entraînants des notes des grandes œuvres de l’opéra universel.

Le concert dirigé par Volodymyr Sheiko et soutenu par la présence exceptionnelle de la concertiste algérienne Louiza Hamadi au piano, de la soprano ukrainienne Ohka Fomichova et du ténor Dmytro Kuzmin n’a pas tardé à conquérir le public constantinois, charmé par le talent et l’élégante prestance des artistes.

Le mélange de styles réussi, mêlant musique classique universelle et musique algérienne, dans des titres choisis du patrimoine algérien comme Abadan omri et Qacemtina hiya gharami, arrangés par Hocine Bouifrou, a constitué l’un des moments forts de cette soirée organisée dans le cadre de la manifestation Constantine capitale 2015de la culture arabe.

L’assistance subjuguée a apprécié des œuvres des grands compositeurs de la musique classique, Frantz Liszt, Gioachino Rossini et Giuseppe Verdi auxquels l’Orchestre symphonique national et ses invités ont rendu un bel hommage par leurs interprétations parfaitement maîtrisées.

La concertiste Louisa Hamadi, au piano, a ouvert la soirée en interprétant le concerto n°1 pour piano et orchestre en mi-bémol majeur du compositeur Frantz Liszt. Elle a charmé le public par une prestation haut de gamme et tout en finesse.

Cette jeune algérienne âgée de 28 ans a fait montre d’un haut sens du professionnalisme au grand bonheur des présents qui n’ont pas caché leur fierté de voir leur compatriote se fondre aisément dans des références internationales de la musique classique.

Quelques minutes seulement avant son entrée sur scène, Louiza Hamadi, versée plutôt dans le style de la musique romantique classique, et qui s’est dite émerveillée par la beauté du Théâtre régional de Constantine (TRC) et de la ville qu’elle visite pour la première fois, a affirmé à l’Agence presse service d’Algérie que son souhait est simplement de « plaire au public constantinois ». Plus de soixante artistes, entre musiciens algériens et ukrainiens ont pris part à cette prestation de haute volée.

Dans le même concept, l’Orchestre symphonique national et ses mêmes invités s’est produit, la veille, à Alger au Théâtre national algérien Mahieddine-Bachtarzi.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email