Note de conjoncture de la Banque d’Algérie : Forte hausse des crédits à l’économie – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Note de conjoncture de la Banque d’Algérie : Forte hausse des crédits à l’économie

Note de conjoncture de la Banque d’Algérie : Forte hausse des crédits à l’économie

Le montant des crédits accordés à l’économie a atteint 10.703,64 milliards de dinars (DA) à fin septembre 2023, soit une hausse de 5,82% par rapport à décembre 2022 (10.115,24 milliards DA), a indiqué la Banque d’Algérie (BA), dans une note de conjoncture publiée ce lundi. 

Les stocks des crédits octroyés à l’économie sont réparties entre celui accordé par les banques publiques avec 9.124,94 milliards DA à fin septembre 2023 (+ 5,44% par rapport à fin 2022), et le stock des crédits octroyés par les banques privées, qui s’est élevé à 1.575,71 milliards DA (+8,04 %), selon la note de la BA.

L’encours des crédits accordés au secteur public a atteint 4.553,7 milliards DA à fin septembre 2023 (+4,67%), au moment où le stock des crédits accordés au secteur privé, y compris les ménages, a atteint 6.149,94 milliards DA (dont 1.185,46 milliards DA aux ménages), soit une croissance de 6,69%.

L’analyse de la structure des crédits par secteur juridique montre que le stock des crédits accordés au secteur public représente 42,54% du total du stock des crédits accordés à fin septembre 2023 contre 43,01% à fin 2022, alors que le stock des crédits accordés au secteur privé représente 57,46%, dont 11,08% accordés aux ménages, contre 56,99% à fin décembre 2022, dont 10,83% aux ménages.

Concernant les crédits nets à l’Etat, ils sont estimés dans la note de la BA à un total de 13.110,26 milliards DA, à fin septembre 2023, contre 13.042,42 milliards DA à fin 2022, soit une légère hausse de 0,52%.

Accroissement de 6,11% de la masse monétaire M2

Dans sa note de conjoncture, la BA a abordé le volet de la masse monétaire M2 ayant connu, à fin septembre 2023, un accroissement de 6,11% par rapport à son niveau de décembre 2022, s’établissant ainsi à 24.368,2 milliards DA, et ce, « suite à l’effet conjugué de la hausse de 6,21% de la monnaie M1 et de 5,91% de la quasi-monnaie ».

Hors secteur des hydrocarbures, la masse monétaire a enregistré une hausse de 6,32% par rapport à son niveau de fin décembre 2022, en contexte de hausse des dépôts de l’entreprise nationale des hydrocarbures qui sont passés de 1.861,02 milliards DA à fin 2022 à 1.930,47 milliards DA à fin septembre 2023.

En glissement annuel, la masse monétaire, hors dépôts de l’entreprise nationale des hydrocarbures, s’est accrue de 10,72%, selon la même source. Avec une part de 32,9% du total de la masse monétaire à fin septembre 2023 (contre 32,2% à0 fin décembre 2022), la circulation fiduciaire hors banques, s’est accrue de 8,6% par rapport à fin décembre 2022, atteignant ainsi 8.026,19 milliards DA à fin septembre 2023.

Les dépôts à vue ont progressé de 0,29% par rapport à la fin de l’année 2022, passant ainsi de 6.216,67 milliards DA à fin décembre 2022 à 6.234,81 milliards DA à fin septembre 2023, et ils constituent actuellement 25,59% de la masse monétaire contre 27,07% à fin décembre 2022.

Représentant près de 33 % du total de la masse monétaire à fin septembre 2023, la quasi-monnaie (dépôts à terme en dinars et dépôts en devises) a marqué une hausse de 5,91 % entre fin décembre 2022 et fin septembre 2023 pour s’établir à 8.033,4 milliards DA, précise le même document.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email