-- -- -- / -- -- --
Nationale

Nora Bouzida : « Nous sommes très fiers de contribuer à la circulation des idées »

Nora Bouzida : « Nous sommes très fiers de contribuer à la circulation des idées »

Directrice des éditions Samar, Nora Bouzida, présente au 21ème SILA, s’intéresse à la littérature en général et aux questions liées à la civilisation en particulier. Elle nous en parle dans ce bref entretien.

Le Jeune Indépendant : Outre des œuvres littéraires classiques, vous avez la particularité d’éditer de grands penseurs tel Malek Bennabi.

Qu’avez-vous de nouveau à proposer au 21ème Sila ? 

Nora Bouzida : Il y a plein de titres à proposer au public. Mais, comme vous l’avez dit, Malek Bennabi occupe le haut du pavé en cette manifestation culturelle. Notre Maison propose ainsi les deux tomes de « Jaw’har Fi Fikr Malek Bennabi « .

Il s’agit d’une traduction de ses articles ; c’est une traduction à cent pour cent algérienne. Les deux tomes reflètent la quintessence, l’essentiel des écrits de Malek Bannabi.

L’essentiel de sa pensée traduite par des algériens, notamment par Abdelhamid Belhassen. C’est une traduction accessible à tous et l’on va dire qu’elle est fidèle à l’esprit des œuvres de ce grand penseur connu universellement. Un intellectuel qui était, je dirais, en avance sur son époque et dont la pensée est souvent, mais faussement apparenté à la religion.

La pensée de Malek Bennabi est universelle. Une pensée de civilisation. C’est une pensée sur les idées, avec son esprit, bien sûr, transcendantal.

Le plus gros du lectorat de Bennabi est de culture française, d’où la décision de traduire ses œuvres pour permettre aux arabisants de mieux connaitre le penseur ?!

Effectivement. Il faut se rapprocher du lectorat arabophone en traduisant les livres de Bennabi ; c’est pour aussi effacer de certains esprits des conjectures sur la pensée de Malek Bennabi. Il faut donner l’accès aux idées bennabiennes à une grande frange de la société algérienne. Les en priver, ce serait vraiment injuste.

Vous existez depuis combien d’années ?

Les éditions Samar existent depuis 2004 et nous sommes très fiers de contribuer à la circulation des idées, grâce aux intellectuels qui se font éditer chez nous comme Noureddine Boukrouh.

C’est une forme de défi face à ce monde qui bouge, qui change, qui avance, tandis que nous, les musulmans, nous nous noyons dans le sang : musulmans contre musulmans, musulmans contre le monde, musulmans algériens contre musulmans algériens, tunisiens contre tunisiens… chacun se retrouve dans un précarré parce qu’on n’a pas réussi à trouver le chemin de la renaissance qu’on a perdu il y a des siècles.

Beaucoup de gens n’ont jamais compris la pensée de Malek Bennabi. Même en ayant lu ce grand intellectuel, beaucoup de gens ont fait écran, malheureusement, de cette pensée alors qu’elle jette les jalons d’une civilisation forte et pérenne.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email