-- -- -- / -- -- --
Nationale

Non-respect des mesures de protection: Coup de gueule des experts

Non-respect des mesures de protection: Coup de gueule des experts

Membre du comité scientifique, le Pr Ryad Mahyaoui, invité ce mercredi matin sur les ondes de la radio nationale, n’a pas caché sa colère contre les comportements de personnes qui ne respectent pas les mesures barrières.
Il a poussé un coup de gueule contre la désinvolture des citoyens qui continuent d’être dans « le déni absolu », face aux dangers de la pandémie du Coronavirus.

Selon son appréciation, les chiffres sont inquiétants, puisque on est passé du simple au double, de cent cas positifs il y a une semaine à plus de 300 cas. Le professeur a néanmoins expliqué : « on n’est pas dans une deuxième vague, mais juste dans la continuité de la première vague ».
Cependant, le Pr Ryad Mahyaoui a fait part de ses appréhensions de voir tous les efforts fournis par les citoyens et l’Etat remis totalement en cause, en raison du comportement des citoyens qui ne respectent pas les mesures barrières.Après avoir affirmé qu’il n’écarte pas la possibilité du retour au confinement général ou ciblé, à la fermeture des commerces, l’arrêt des transports et la cessation d’activités pour certaines entreprises et des administrations, Mahyaoui a déploré qu”en l’espace de 4 mois, les algériens sont devenus des experts en virologie, immunologie, mais il s’agit surtout pour eux de respecter les mesures préventives”.

Le membre du Comité scientifique pose aussi la problématique des enquêtes épidémiologiques qui butte sur le refus de certains patients de déclarer qu’ils sont porteurs du virus par pudeur, par tabou.
« Si nous ne disposons pas des informations, on ne peut pas conduire des enquêtes épidémiologiques pour identifier les cluster et couper la chaîne des contaminations », dit-il en préconisant une circulation de l’information. 

Le Pr Mahyaoui, assume volontairement son “alarmisme’ en le justifiant par la nécessité de provoquer un déclic chez les citoyens, exhortés de se protéger pour protéger les autres. Il faut dire que ce n’est pas la première fois qu’un expert ou scientifique assume ses inquiétudes face à cette situation d’indiscipline de la part d’une bonne frange de la société. Encouragés depuis des semaines par un certain laxisme, les comportements de désinvolture se sont multipliés à vue d’œil.

Le rebond constaté dans le nombre des contaminations pourrait encore prendre d’autres proportions plus dangereuses, si rien n’est fait rapidement pour freiner la courbe. Certains experts estiment qu’il faudra relancer encore les campagnes de sensibilisation et encourager les associations à accentuer leurs actions de proximité dans les quartiers populaires, les cités urbaines et dans les espaces publics. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email