-- -- -- / -- -- --
Nationale

Non aux «stéréotypes» !

Non aux «stéréotypes» !

La publication, le 25 juin dernier, du rapport américain sur la situation des droits de l’homme en 2014, a fait sortir l’Algérie de ses gants. Le ministère des Affaires étrangères dénonce les « stéréotypes » sur l’Algérie véhiculés par les Etats-Unis dans son Rapport sur la situation des droits de l’homme en 2014.

Dans ce document, le Département d’Etat américain a épinglé l’Algérie sur une série d’atteintes aux droits de l’homme, tels les cas de fraude électorale durant l’élection présidentielle 2014 et l’arrestation des chômeurs de Laghouat.

Dans ce document de 37 pages, les Américains font essentiellement trois reproches aux dirigeants algériens : une liberté de réunion et d’association restreinte, une justice partiale et un recours excessif à la détention provisoire.

Dans un communiqué de presse parvenu à notre rédaction, ce lundi 6 juillet, le ministère des Affaires étrangères répond à Washington. Le Département de RamtaneLamamradénonce une « reproduction mécanique de stéréotypes ainsi que des références désuètes, d’appréciations partiales et de conclusions simplistes ».

Alger note l’ »esprit négatif » sur lequel s’articule ce document américain.
Le département de RatmaneLamamra regrette par ailleurs que la lutte anti-terroriste est qualifiée dans le document américain de “privation arbitraire et illégale du droit à la vie”.

Les Etats-Unis d’Amérique sont réputés pour leurs discours à la carte en matière de politique étrangère. Et pour preuve ! Dans une lettre adressée au président de la République, Abdelaziz Bouteflika, à l’occasion du 5-Juillet, le président étasunien, Barak Obama, affirme l’engagement de son pays à demeurer solidaire de l’Algérie dans le but de « construire une société pacifique et prospère qui bénéficie à tous les citoyens « .

Mettant l’accent sur le rôle diplomatique important que joue l’Algérie, au Maghreb et en Afrique, le président des États-Unis, Barak Obama, a salué les efforts du pays et son engagement pour préserver la stabilité et construire une société pacifique.

Dans un message de félicitations adressé à son homologue algérien, à l’occasion de la fête de l’Indépendance, célébrée le 5 Juillet de chaque année, M. Obama a mis en exergue le rôle de l’Algérie dans la résolution de plusieurs conflits. « Je veux spécifiquement souligner l’importance de l’Algérie dans les efforts diplomatiques en cours pour faire progresser la paix et la sécurité dans la région, en particulier au Mali et en Libye », a-t-il déclaré.

Faisant allusion aux défis quotidiens qu’affrontent l’Algérie et les États-Unis, M. Obama a souligné l’engagement de son pays pour aider l’Algérie à relever tous les défis auxquels elle est livrée.Parmi ces importants défis justement, figure la lutte antiterroriste, sur laquelle le Département américain a spéculé dans son rapport cité plus haut en qualifiant cette œuvre, salvatrice pour notre pays, de « privation arbitraire et illégale du droit à la vie ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email