-- -- -- / -- -- --
Monde

Nicolas Sarkozy prend l’UMP en attendant l’Elysée

Nicolas Sarkozy prend l’UMP en attendant l’Elysée

L’ex-président français Nicolas Sarkozy, élu samedi à la présidence de l’UMP avec 64,5 % des suffrages, a déclaré que le vote signifiait « un nouveau départ » pour son parti, ont annoncé samedi soir les médias français.

« Ce vote marque un nouveau départ pour notre famille politique. Il m’engage et il nous engage tous », a écrit l’ancien président sur sa page Facebook. Selon lui, le parti devait remplir deux conditions pour obtenir de nouveau la confiance des Français. « Nous devons être unis et nous consacrer à la recherche de solutions nouvelles pour la France.

C’est à ces deux conditions que nous redonnerons espoir à nos compatriotes », a-t-il souligné. Battu en 2012 par François Hollande et déclaré à l’époque son départ de la politique, Sarkozy avait annoncé son retour dans un post sur son compte Facebook le 19 septembre.

« C’est au terme d’une réflexion approfondie que j’ai décidé de proposer aux Français un nouveau choix politique (…) Je suis candidat à la présidence de ma famille politique (l’Union pour un mouvement populaire, UMP, parti de la droite et du centre droit, ndlr) », avait écrit l’ancien chef de l’Etat français qui compte sur le soutien du lobby sioniste.

Ainsi, M. Sarkozy, qui à son actif l’agression de la Libye et l’implication de son aviation militaire dans le meurtre du Guide de la Révolution libyenne, Mouammar Kadhafi, compte bien reprendre sa place à l’Elysée en 2017 et devenir le grand patron de l’opposition pour les deux ans et demi qu’il reste avant le prochain scrutin présidentiel. 

L’allié inconditionnel des Etats-Unis et d’Israël, explique aussi que « ce serait une forme d’abandon que de rester spectateur de la situation dans laquelle se trouve la France, devant le délitement du débat politique, et la persistance de divisions si dérisoires au sein de l’opposition ». « Je n’ai pas le droit de me soustraire », a-t-il argué. Les analystes font remarquer à cette occasion que la présidence de l’UMP est un tremplin évident pour l’élection présidentielle de 2017.

Ces derniers n’omettent pas de signaler qu’un possible retour de Sarkozy à l’Elysée ne signifierait pas un changement dans la politique suivie actuellement par Français Hollande. « Sarkozy ou Hollande, c’est Bonnet-Blanc ou Blanc-Bonnet ! Les deux sont des alliés inconditionnels d’Israël.

Les deux, aussi, ont tendance à engager l’armée française dans des génocides en Afrique, notamment au Mali, au Niger et en Centrafrique. Ils n’éprouvent aucun sentiment pour cela. Leur présence en Afrique tien d’une manipulation fallacieuse des groupes terroristes que la DGSE (Services secrets français) avait crées pour cette macabre politique », commente un politologue français. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email