-- -- -- / -- -- --
Nationale

Ni licenciement, ni redéploiement des personnels

Ni licenciement, ni redéploiement des personnels

Le ministre de l’industrie et des mines, Abdeslam Bouchouareb, a, une nouvelle fois, rassuré, hier, à Sidi Bel-Abbès, les travailleurs du complexe électronique du Groupe ENIE quant à leur avenir, après l’incendie qui s’est déclaré jeudi dans plusieurs de ses structures.

 « Il n’y aura ni licenciement, ni redéploiement des personnels », a déclaré le ministre, à la presse, après avoir constaté de visu l’ampleur des dégâts occasionnés par ce sinistre. Il a indiqué que le gouvernement, à sa tête le Premier ministre Abdelmalek Sellal, se tient aux côtés des travailleurs en cette période difficile. 

Tout en appelant les personnels à se mobiliser pour remettre en marche les équipements endommagés, Abdeslam Bouchouareb a assuré que toutes les dispositions seront prises pour une reprise rapide des activités. L’usine d’intégration électronique qui fabrique des cartes-mères destinées aux différents produits du complexe dispose de deux lignes.

Le ministre a fait savoir que la première ligne de l’usine sera fonctionnelle rapidement alors que la seconde, touchée en partie, sera mise en service dans des délais courts car, le complexe dispose en stock toutes les pièces de rechange nécessaires à cet effet. « Les autres parties du complexe sont opérationnelles », a-t-il ajouté.

Abdeslam Bouchouareb a considéré que l’entreprise ENIE « dispose de tous les moyens pour la remise en état de l’unité de Sidi Bel-Abbès ». En outre, il s’est félicité de l’intervention et de la mobilisation rapides des éléments de la protection civile « sans lesquels les dégâts auraient été plus importants », a-t-il souligné, tout en remerciement les autorités locales présentes sur les lieux dès les premiers instants du sinistre. 

Vendredi, le ministre de l’Industrie et des Mines, avait donné des instructions « fermes » pour la mise en place d’une cellule de crise suite à cet incendie et dépêché des cadres du ministère pour évaluer l’ampleur des dégâts. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes exactes à l’origine de l’incendie qui s’est déclaré jeudi en fin de journée et évaluer l’importance des dégâts. Il a été maîtrisé à 2 heures du matin. 

On ne déplore, fort heureusement, aucune victime. 
Pour sa part, le P-dg de la filiale Elec-El Djazaïr du Groupe ENIE, Djamel Bekkara, a affirmé, vendredi, dans une déclaration à l’APS, que l’usine d’intégration électronique de Sidi Bel-Abbès ne connaîtra aucune perturbation dans son fonctionnement suite à cet incendie. L’usine a été mise en service en février en 2015 et nécessité un investissement de l’ordre de 1,2 milliard de dinars et emploie 380 travailleurs, rappelle-t-on.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email