-- -- -- / -- -- --
Sports

Neuf pays confirment leur présence à Alger

Neuf pays confirment  leur présence à Alger

Neuf pays ont confirmé leur participation à la 16è édition des championnats d’Afrique de gymnastique artistique masculine et féminine et d’aérobic (juniors/seniors), prévue du 19 au 27 mars 2016 à la coupole du complexe olympique Mohamed-Boudiaf à Alger, a indiqué à l’APS le président de la Fédération algérienne de gymnastique (FAG), Salah Bouchiha. »

Il s’agit de l’Afrique du Sud, Namibie, Tunisie, Centrafrique, Congo, Egypte, Maroc, Nigeria et Libye, en attendant d’atteindre le chiffre de quinze pays participants sur lequel nous tablons », a déclaré Bouchiha, ajoutant que 19 pays africains sont affiliés à l’Union africaine de gymnastique (UAG). Les joutes d’Alger auront lieu sous l’égide de la Fédération internationale de gymnastique (FIG) qui a homologué le cahier des charges de la compétition.

« Le tournoi d’Alger sera notre repère pour le prochain championnat d’Afrique sur le plan organisationnel. On doit réussir ces joutes et faire en sorte qu’elles soient un modèle pour celle qui sera tenue lors de l’année préolympique et qui sera qualificative aux jeux Olympiques de 2020 », a assuré le président de la Fédération algérienne de gymnastique.

Ce souci du premier responsable de l’instance nationale passera, tout d’abord par plusieurs paramètres, ajoute-t-il, dont celui du renouvellement du matériel sportif existant à la salle fédérale de Bab Ezzouar et dont une grande partie semble « être usée par le temps ». « Une partie du matériel spécifique acquis en 2004 (jeux arabes d’Alger) ne peut plus être d’actualité. Il n’est plus aux normes internationales donc il faut complètement renouveler.

On a élaboré, dans ce sens, une fiche technique comportant nos besoins au ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) pour l’achat de ce matériel que nous avons estimé à 16,340 millions DA », a expliqué Bouchiha, ajoutant que sans ce matériel le championnat d’Afrique ne saurait se tenir. Pour avancer dans le travail, un comité d’organisation de l’événement d’Alger avait été installé, en octobre dernier, afin d’entamer officiellement les préparatifs et commencer à réunir toutes les commodités pour réussir la manifestation. 

Outre la date arrêtée conjointement avec l’Union africaine de gymnastique (UAG), la salle « la Coupole » a été retenue pour abriter les compétitions, les salles de l’INFS/STS de Dely Brahim pour les entraînements, le centre de Souidania pour l’hébergement des délégations.

Parmi les invités qui rehausseront la compétition, il y aura des représentants de la FIG dont la mission est d’assurer la garantie réglementaire et technique et des arbitres neutres qui viendront essentiellement d’Europe, comme d’usage. Des membres de l’Union africaine de gymnastique (UAG) tiendront, à l’occasion, leur assemblée générale ordinaire en marge du tournoi.

« Le tournoi d’Alger sera très relevé, estime Salah Bouchiha, avec, surtout, la présence d’athlètes d’Afrique du Sud, d’Egypte, de Tunisie, du Maroc, de Namibie et d’Algérie, entre autres, même si certaines nations ne participeront pas à toutes les épreuves ».

Les judokas Mouloud Noura et Mehdi Meskine sont, pour l’instant, les deux seuls athlètes algériens handisport, qualifiés aux Jeux Paralympiques de Rio (septembre-2016), selon le classement de la fédération internationale des sports pour non voyants (IBSA).

Deuxième au classement mondial-2015 de sa catégorie (-60kgs) avec un total de 750 points, Mouloud Noura a brillé, lors de la même année, avec un titre mondial lors des jeux Mondiaux de Séoul, et un premier titre mondial lors des championnats du Monde de judo 2014. Dans le classement de l’IBSA, peut-être le dernier avant les Jeux Paralympiques-2016, Noura est devancé par l’Ulbricht Namozov Sherzod (830 pts), alors que son coéquipiers en sélection Mohamed Kamal Bellabas est 15è avec 230 pts.

« Mouloud est donc qualifié au rendez-vous paralympique de Rio où il aura la tache, tout d’abord, de défendre sa médaille de bronze acquise lors des Jeux de Londres-2012, et essayé de l’améliorer dans un concours qui regroupera les douze meilleurs judokas handisport », a indiqué l’entraîneur national de judo, Rezki Belkacem.

Le second qualifié aux JP de Rio-2016, est Mehdi Meskine dans la catégorie des -73kgs. Médaillé de bronze à Séoul, Meskine occupe la 8è position au classement-2015 de l’IBSA avec un total de 290 points, alors que son compatriote Youcef Redjai n’est qu’à la 20è position avec 93 points (non qualifié). La première place de la catégorie revient à Solovey Dmytro (Ukraine) avec 1130pts.

« Sachez qu’un seul athlète (hommes et dames) par catégorie sera qualifié aux JP-2016, et ils seront seulement douze athlètes chez les messieurs et huit en dames à se disputer le podium dans chaque catégorie, selon le règlement en vigueur de la discipline », a expliqué Belkacem. Outre, Noura et Meskine, deux autres judokas peuvent encore prétendre à une qualification aux JP-2016. Il s’agit de Sid Ali Lamri (-66kg) et la jeune Abdelaoui Cherine (-52kg).

« Après avoir raté le championnat du Monde d’Eger-2015 à cause des intempéries qui ont annulé le vol qui devait emmener la délégation algérienne en Hongrie et devant l’impossibilité d’organiser une compétition continentale, la fédération algérienne a saisi l’IPC, expliquant la frustration des judokas algériens qui sont les plus lésés dans les tournois de qualification aux JP-2016 », a précisé le sélectionneur national, espérant que ces athlètes bénéficieraient d’une seconde chance de qualification qui pourrait être une World Cup, organisée avant le mois de février prochain.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email