-- -- -- / -- -- --
Lifestyle Santé

Nécessité de former les médecins généralistes des SAMU en urgentologie

Nécessité de former les médecins généralistes des SAMU en urgentologie

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf a insisté sur la nécessité de former les médecins généralistes activant à travers les différents services d’aide médicale d’urgence (SAMU) en urgentolgie.
Au cours d’une visite de travail dans cette wilaya, le ministre a instruit les directeurs de la santé des wilayas de l’Est, du centre et de l’Ouest du pays à l’effet de lancer cette formation, sanctionnée par un certificat d’études spécialisées (CES), dès la prochaine rentrée universitaire.
Il a, à ce propos, ajouté que la formation est d’une durée oscillant entre 18 et 24 mois, avec une semaine de cours dispensée chaque mois.
M. Boudiaf a souligné que la formation en urgentologie sanctionnée par des CES donnera lieu à la promulgation d’un « statut particulier » pour cette corporation, mettant l’accent sur le volet de la formation dans l’amélioration du service dans le secteur de la santé. Le ministre qui a procédé à l’inauguration du service d’aide médicale d’urgence à l’établissement hospitalier Abderrazak Bouhara, mis en service en juillet dernier, a rappelé que les SAMU, à travers le pays, bénéficient d’une autonomie financière.
Cette structure médicale a reçu depuis sa mise en service 898 appels téléphoniques pour intervention, soldés par 514 sorties de terrain, selon les explications fournies sur place.
Parallèlement, M. Boudiaf a annoncé l’ouverture « dans le courant du premier trimestre 2018 » de l’hôpital des brûlés en cours de réalisation au nouveau pôle urbain de Bouzaâroura à l’Est de Skikda.
Le ministre a donné des instructions à l’effet de redoubler les efforts et renforcer le chantier de cet nouvel établissement pour la réception ‘‘dans les délais impartis’’ de cette infrastructure sanitaire dont le taux d’avancement des travaux avoisine les 50%. La wilaya de Skikda a réalisé un ‘‘bond qualitatif’’ dans le DOMAINE de la santé notamment avec la réhabilitation de l’ancien établissement public hospitalier du centre-ville, a considéré M. Boudiaf.
Le ministre a entamé sa visite, de deux jours, dans la wilaya par l’inspection du nouveau service de réanimation de l’établissement public hospitalier (EPH) du chef-lieu de wilaya avant de présider une cérémonie de distribution de quatre (04) ambulances équipées au profit de l’établissements hospitaliers Abderrazak Bouhara les établissements publics de santé de proximité (EPSP) des commune de Sidi Mezghiche, de Ben Azouz et d’Ouled Atia.
M. Boudiaf devra poursuivre jeudi sa visite dans cette wilaya où il présidera les travaux d’un séminaire national, organisé, à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de la santé.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email