-- -- -- / -- -- --
Nationale

Naziha, symbole de détermination malgré son handicap

Naziha, symbole de détermination malgré son handicap

Dans une ville située à 140 kilomètres de Ouargla vit l’étudiante Naziha Ghattas. Les nombreuses qualités qui la distinguent des autres étudiantes de sa ville ont fait que cette jeune trentenaire est considérée par les habitants comme un véritable miracle.

La vie de Naziha s’est conjuguée, dès la naissance, à un rude parcours de souffrances. Née avec des infirmités oculaires apparentes et douloureuses, sa mère l’a emmenée à l’hôpital où l’on a décidé de lui faire subir une opération chirurgicale étant donné qu’elle courait le risque de perdre la vue.

Mais la famille n’avait pas les moyens financiers suffisants pour l’opération, ce qui n’a fait qu’ajouter aux souffrances, aussi bien physiques que psychologiques, de Naziha. La famille a pourtant essayé, par tous les moyens, de contacter les médecins qui étaient en charge du cas pour les convaincre de réduire un peu le coût de l’opération, en vain.

Une course contre la montre s’est alors engagée pour éviter le pire. Amis et proches de la famille ont fait de leur mieux pour collecter de l’argent, bien que la somme fut faramineuse. Ils ont essayé également de trouver un donateur charitable qui veuille bien sauver les yeux de la fillette, sans succès.

Les jours passaient et la petite Naziha, toujours au même point, pleurait à chaudes larmes ses yeux menacés de s’éteindre, jusqu’au jour où elle rencontra enfin un médecin qui eut pitié d’elle et qui accepta de l’opérer. Malheureusement, c’était trop tard. Le médecin découvrit qu’elle avait perdu la vue. Elle n’avait alors que dix ans…

Bien que ce drame ait provoqué une profonde déception chez la famille de Naziha, celle-ci ne s’est pas laissé abattre ni décourager pour autant.

Elle a continué à mener sa vie de façon normale. Et même si elle a dû arrêter ses études, elle a tout de même gardé le contact avec ses anciennes camarades et ses voisins qui l’aimaient bien, et ce depuis qu’elle était toute petite. Naziha est ainsi devenue un exemple de patience et de volonté.

Elle a grandi et est devenue adulte grâce à son père qui prenait soin d’elle et la soutenait dans tout ce qu’elle entreprenait. A vingt ans, elle a décidé d’entamer un projet qui lui tenait à cœur depuis qu’elle avait pris l’habitude d’écouter du Coran tous les matins à la radio et à la télévision : celui d’apprendre le texte coranique par cœur.

A vingt-huit ans, elle s’est inscrite dans une école coranique non loin de chez elle. Son père, qui était aussi son unique protecteur, l’y accompagnait tous les matins, tandis que ses camarades la ramenaient tous les après-midi.

L’une de ses amies se rappelle d’ailleurs qu’elle était très assidue et n’hésitait jamais à poser des questions pour demander des précisions sur les nuances de sens que comportent certains versets du Coran. Elle était si brillante qu’elle s’est rapidement distinguée du reste de ses camarades et a fini par obtenir l’admiration de son maître et le respect de tous ceux qui la côtoyaient.

Poursuivant son apprentissage, Naziha a fini par connaître par cœur le quart du texte coranique, suscitant ainsi l’admiration de tous pour ses fortes capacités de mémorisation, et ce malgré son état de santé peu enviable.

Elle ne s’est pas arrêtée là puisque la fierté de sa famille lui a donné l’envie et la force de poursuivre son projet jusqu’à achever d’apprendre par cœur la moitié du Coran.

Décrivant ce qu’elle ressentait alors, elle affirme : « Plus j’avançais dans mon projet, plus je me sentais renaître à nouveau et j’oubliais petit à petit que j’étais une non-voyante, comme si cela donnait de la lumière à mes yeux. »

C’est d’ailleurs ce qui l’a encouragée à poursuivre jusqu’à connaître par cœur la totalité du texte coranique, aussi bien au niveau des versets qu’au niveau des normes phonétiques de leur diction, et ce en se basant uniquement sur l’ouïe.

Nous avons rencontré Naziha et nous l’avons interrogée sur son parcours et sur le temps qu’a nécessité son projet. « Cela m’a pris une année et demie », dit-elle.

Quiconque entendrait cette réponse se trouverait impressionné car, comme le confirment son maître et ses camarades, la chose est loin d’être facile, en particulier dans la situation de Naziha. « La cécité aurait empêché quiconque de persévérer comme elle l’a fait, à moins qu’il n’ait une détermination d’acier ».

A la question de savoir si elle a reçu les honneurs dignes de cet exploit, elle a répondu en avoir reçu deux : le premier de la part de son école, lors de la fête de fin d’études, et le second de la part d’un homme d’affaires, qui lui a offert une omra à La Mecque, accompagnée de son père, qui a toujours été à ses côtés et qui l’a toujours soutenue pour réaliser ses ambitions.

Au sujet de ce dont elle aurait besoin après avoir relevé ce défi, Naziha nous a confié qu’afin d’apprendre à lire en déchiffrant le code Braille, elle fréquente une école spécialisée au centre de la province de Ouargla, située à 140 kilomètres de chez elle. Et bien qu’elle ne s’y rende qu’une seule fois par semaine, cela lui occasionne un grand épuisement, dit-elle.

C’est pourquoi elle ne demande qu’à se procurer le livre qui lui sert de support d’apprentissage pour qu’elle puisse en profiter pleinement et joindre le plaisir de la lecture à celui d’écouter la radio ou la télévision.

Naziha termine l’entretien qu’elle nous a accordé en adressant un message aux personnes atteintes, comme elle, d’un handicap : « Sachez que quels que soient le bonheur ou la grâce qui vous sont enlevés, il y en a d’autres qui vous sont réservés et qui se trouvent cachés quelque part en vous. Il suffit d’y croire et de les rechercher ! ».

Malgré son handicap, qu’on pourrait croire incompatible avec toute réussite et toute évolution personnelle, Naziha a prouvé que des yeux qui perdent la lumière ne perdent pas forcément la capacité de rêver, et que les vraies lueurs sont celles qui émanent du cœur, de même que le vrai succès est celui que réalise notre raison en venant à bout des difficultés les plus insurmontables.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email