-- -- -- / -- -- --
Sports

Natation : “il faut améliorer le suivi des jeunes talents” (techniciens)

Natation : “il faut améliorer le suivi des jeunes talents” (techniciens)

Le sport scolaire est le vivier des jeunes talents sportifs, s’accordent à reconnaître les techniciens, mais la mise en place d’une “stratégie adéquate” pour un meilleur suivi des champions en herbe est primordiale, selon eux, pour former l’élite de demain.

La participation massive des jeunes nageurs (170 concurrents de 11 ligues) au 1er Festival national des écoles de natation (Alger/14-15 novembre), témoigne d’une part de l’intérêt accordé à la prospection des jeunes talents et d’autre part, du désir manifeste de ces jeunes tritons à pratiquer le sport.

Pour le cas de la natation, l’entraîneur Merouane Yekhlef de la Ligue de Sétif et son assistant Ilyes Raoui qui est également le capitaine de la sélection algérienne, ont souligné à l’APS que les Ecoles de natation sont tributaires, dans leur développement, de l’efficacité des politiques suivies jusque là. “Le volume horaire d’entraînement, une heure par jour, reste insuffisant pour élever le niveau des jeunes nageurs, outre le manque de bassins”, ont-ils notamment déploré.

“Des milliers d’enfants pratiquent la natation en Algérie, mais beaucoup d’autres n’ont pas eu l’opportunité de le faire, faute de bassins au niveau des communes où ils résident”, a fait savoir Merouane Yekhlef.

Pour ces deux techniciens, il faut “investir dans le sport scolaire” pour former l’élite. De même que l’organisation d’un seul festival de jeunes talents par année, reste “insuffisant pour atteindre les objectifs escomptés”.

Déplorant le manque de suivi des jeunes nageurs, Yekhlef a rappelé que l’an dernier lors du festival de jeunes talents de Mostaganem, les représentants de l’école de Sétif ont remporté la compétition, “mais n’ont pas bénéficié, par la suite, d’un suivi rigoureux”. De son côté, l’entraîneur du club de natation de Ain Turc (Oran), Foued Ghezal, a estimé qu’il faut revoir les horaires de scolarité des jeunes athlètes afin des les harmoniser le programme d’entraînement.

“Les athlètes finissent les cours à 16h30 après avoir puisé toute leur énergie et enchaînent avec les entraînements jusqu’à 20h30”, a-t-il déclaré ajoutant que “les nageurs bénéficient seulement d’une heure et demie d’entraînement par semaine à cause de la saturation des piscines dans la région”.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email